Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Bien Vivre à Corbeil-Essonnes | Votre journal "Bien Vivre à Corbeil-Essonnes" | 2007 | Vivre à Corbeil Essonnes - Février 2007
Vivre à Corbeil Essonnes - Février 2007
Histoire
D’hier et d’aujourd’hui...

Chaque mois, Corbeil-Essonnes d’hier et d’aujourd’hui vous permet de découvrir la métamorphose d’une commune au riche passé à l’aide de documents anciens comparés à des photographies prises de nos jours.

La filature Chantemerle et le canal de Châteaubourg

Cette carte postale du début du vingtième siècle nous montre à la fois l’ancienne filature de Chantemerle et le canal de Châteaubourg qui devait relier la Loire à la Seine entre Orléans et Corbeil. Ce projet ambitieux qui n’a finalement pas abouti est à mettre à l’actif de Jacques Guyénot de Châteaubourg. Né le 21 mars 1743 à Orchamps-La- Dôle (Jura) dans une famille de petits officiers, il fut tour à tour commis de la monarchie administrative, maître de forges pendant la Révolution et concessionnaire de canaux sous l’Empire. Régisseur du canal de l’Ourcq pour le compte du duc d’Orléans dans les dernières années de l’Ancien Régime, il a obtenu la concession de la canalisation de l’Essonne, entre Orléans et Corbeil.
Le développement du commerce parisien ainsi que l’exploitation de la tourbe extraite des abords du canal devaient rentabiliser cette entreprise. Cette folle opération était destinée à lui garantir la richesse et la réussite sociale. Elle devait aussi et surtout être l’oeuvre de sa vie. Obnubilé par ses rêves de grandeur, il restera sourd aux avis de ses amis qui l’encourageaient à vendre son canal et à « sacrifier la gloriole » De fait, le gouffre financier que représentait ce chantier, conjugué à de ruineuses ententes avec des créanciers peu scrupuleux eurent raison du projet de Jacques Guyénot de Châteaubourg qui s’est éteint en 1824. ■

Une filature détruite et un canal devenu parking

Aujourd’hui, la portion du canal de Châteaubourg allant de la rue de Paris aux allées Aristide- Briand a été totalement rebouchée. Elle a laissé la place à un parking destiné aux riverains. Quant à l’ancienne filature Chantemerle, elle a également disparu. Seuls restent quelques petits vestiges visibles dans le parc où se situe la Maison des Associations.
À la fin du Premier Empire, la mise en activité de la filature Chantemerle a permis de doubler la population d’Essonnes impliquée dans cette industrie. Le nombre d’employés résidant à Corbeil a connu un essor encore plus important puisqu’il a sextuplé.■





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.