Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Bien Vivre à Corbeil-Essonnes | Votre journal "Bien Vivre à Corbeil-Essonnes" | 2007 | Vivre à Corbeil-Essonnes : Avril 2007
Vivre à Corbeil-Essonnes : Avril 2007
1.1 Dossier Education : Entre éducation et formation

Avec les lycées Robert Doisneau et Saint-Léon, la Faculté des Métiers et la Maison de la Création d’Entreprises, la ville de Corbeil- Essonnes dispose de nombreux et importants atouts en matière d’enseignement secondaire et de formation professionnelle.

Pour permettre aux élèves d’accéder plus facilement aux études supérieures, le lycée de Corbeil-Essonnes propose deux nouvelles filières.

Uniques en Essonne, deux nouvelles classes préparatoires aux grandes écoles sont désormais accessibles aux élèves du lycée Robert Doisneau.

La première d’entres elles, dénommée Adaptation, Technicien Supérieur (ATS), a pour objectifs d’assurer aux étudiants la réussite aux concours ATS et d’intégr e r des écoles comme Télécomm INT, Centrale Lille et Centrale Nantes.

Elle peut également, sur dossiers et épreuves spécifiques, ouvrir notamment les portes des Mines de Douai, Nantes et Albi.
Cette classe préparatoire peut aussi permettre de poursuivre des études en licence 3 d ’ IUP à l’université d’Evry.
Enfin, elle permet de bénéficier du passeport Ingénieur Télécomms SFR.

En effet, en partenariat avec Télécomm INT et le groupe SFR, les étudiants ayant obtenu un BTS Electronique, Electrotechnique ou IRIS dans un lycée classé en Zone Urbaine Sensible peuvent bénéficier de mesures d’accompagnement en terme de tutorat. Ce soutien est assuré par un ingénieur. Parallèlement, une aide financière permet aux étudiants de se consacrer essentiellement à leurs cours.

La seconde classe préparatoire accueille durant trois ans des élèves ayant le Bac. Elle s’inscrit dans le cadre européen du Licence Mastère Doctorat (LMD). Les étudiants en sortent avec le niveau licence et sont prêts à entamer des études « expertise-comptable ».

Geneviève Piniau

Aider les meilleurs à poursuivre leurs études

Selon Geneviève Piniau, proviseur du lycée de Corbeil-Essonnes, ces deux nouvelles classes préparatoires aux grandes écoles répondent à un réel besoin. « Je pense que lorsque nous créons ce genre de filières, nous rendons service à des élèves qui sont dans un secteur peu favorisé financièrement parlant », nous a-t-elle confié. « Vous savez, nous sommes dans le sens du temps et nous essayons de coller au plus près à la réalité des besoins des entreprises, même si nous ne sommes pas pieds et poings liés avec elles ! »

En fait, il s’agit tout simplement de proposer aux meilleurs de poursuivre leurs études et de s’orienter vers des écoles d’ingénieurs en les aidant financièrement. « Quand SFR dit : on donnera aux boursiers 1500 euros supplémentaires tous les ans, ce n’est pas rien ! D’autant que l’entreprise propose également deux ou trois mois de jobs d’été ! »

Ainsi, Geneviève Piniau estime qu’il est désormais possible d’étudier sans pour autant travailler. « Vous savez, c’est toujours difficile de cumuler études et travail », pense-t-elle en assurant qu’avec ce type de partenariat, on aide vraiment les élèves à avoir de l’ambition. ■


Enseignement privé

Le lycée Saint-Léon s’est agrandi

Avec dix-huit salles de classe supplémentaires, le lycée privé Saint-Léon va pouvoir accueillir près de 750 élèves.

Implanté quai de l’Essonne, le lycée Saint-Léon est un établissement scolaire privé qui a vu le jour en 1990. Considéré alors comme un lycée professionnel, il accueillait une petite quarantaine d’élèves.

Trois ans plus tard, en 1993, une seconde tranche « techn ologique » était inaugurée. En 2002, les responsables de la structure ont obtenu l’autorisation de créer un lycée général doté de 12 classes. Dans l’impossibilité matérielle d’accueillir toutes ces classes, un projet d’extension a donc été élaboré avec la prise en compte de la création d’un restaurant scolaire.

Compte tenu des règles d’urbanisme et de la prévention des risques d’inondation, les nouveaux locaux ont été construits en haut eur. Aussi, la direction du lycée Saint-Léon a décidé d’installer le restaurant scolaire dans le bâtiment déjà existant et de créer 6 classes supplémentaires dans la nouvelle structure haute de trois étages.

Dix-huit nouvelles classes

Livrées en avril 2006, les 18 nouvelles salles de classes ont été inaugurées le samedi 17 mars 2007. En présence de Serge Dassault, Sénateur-Maire de Corbeil- Essonnes, Monseigneur Michel Dubost, évêque d’Evry, Nathalie Boulay-Laurent, Conseillère régi onale, Adjointe au Maire, Jean- Michel Fritz, Conseiller général, Premier Adjoint, et Rose-Marie Porlier, Adjointe déléguée aux Affaires scolaires, Pierre Devernay a tenu à remercier toutes celles et ceux qui ont permis une telle extension.

« Au-delà du béton, du matériel et de la technique, c’est surtout un outil pour éduquer des enfants », a déclaré le directeur général des établissements scolaires Sainte-Marie, Saint-Spire et Saint-Léon. « Les éduquer pour qu’ils deviennent forts sur le plan des connaissances, sur le plan humain et spirituel », a-t-il ajouté.

En prenant la parole, Serge Dassault s’est félicité d’une telle réalisation. « Vous avez un lycée qui est formidable », a insisté le Sénateur-Maire. « Je dois vous dire que tout le monde apprécie beaucoup tout ce que vous faites ici pour les enfants en matière d’éducation, celle des connaissances mais aussi celle de la morale », a-til souligné. ■

(Photos : Bernard Gaudin et Antonio Valente)





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.