Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Bien Vivre à Corbeil-Essonnes | Votre journal "Bien Vivre à Corbeil-Essonnes" | 2007 | Vivre à Corbeil-Essonnes : Mai 2007
Vivre à Corbeil-Essonnes : Mai 2007
Aux Tarterêts
Des collégiens solidaires du Mali

En offrant une salle multimédia à

des écoliers de Bamako, des jeunes

collégiens des Tarterêts ont

une nouvelle fois fait preuve de

solidarité.

Après la réalisation, en 2006,

d’une bibliothèque dans

une école proche de Bamako, au

Mali, une classe du collège

Léopold Sédar Senghor a renouvelé

l’opération en aménageant

une salle multimédia dans le

même établissement.

Partis du

13 au 28 février 2007, les 24 élèves

de la 3ème 5 dirigée par Yann

Ghisse, professeur de mathématiques,

ont poursuivi une démarche

de solidarité entamée en

2003 avec des échanges de correspondances.

Depuis, une association

a vu le jour pour aller

encore plus loin dans l’assistance.

Présidé par Agathe Poignet, compagne

de Yann Ghisse, le mouvement

« Des Tarterêts au Mali » a

pu glaner quelques subventions

pour financer ces initiatives. Très

motivés les 24 filles et garçons

n’ont pas hésité à participer à des

actions « jeunes citoyens ».

Les

parents ont souhaité également

s’impliquer dans le processus en

versant une quote-part. Au final,

les fonds recueillis ont permis,

dans un premier temps, la

construction du gros oeuvre de la

salle multimédia.

Au cours de leur

séjour au Mali de février dernier,

les jeunes des Tarterêts ont peaufiné

la concrétisation de leur projet

en assurant eux-mêmes la finition

des travaux intérieurs et extérieurs.

Il s’agissait ensuite d’installer

tout le matériel nécessaire à

l’utilisation de logiciels et autres

outils pédagogiques.

Ordinateurs, télévisions,

magnétoscopes, films,

CD Roms offerts par la

délégation corbeilessonnoise

devraient

largement contribuer

au bon déroulement

de la scolarité des élèves

maliens de l’école

Inémassa Sissé, à

Niarela.

Un exemple à suivre

Pour la 3ème 5 du collège Sédar

Senghor, cette nouvelle visite en

terre malienne s’est également

soldée par une meilleure appréhension

des conditions de vie

dans ce pays africain. Reste que

l’action menée depuis maintenant

quatre ans par Yann Ghisse,

devrait faire école dans la mesure

où les résultats scolaires engrangés

sont réellement à la hauteur

de l’élan de générosité qui a

motivé ces enfants des Tarterêts.

Fait quasi unique dans le collège,

le groupe formé en 6ème en 2003

a pu être conservé dans son intégralité

jusqu’en classe de 3ème. De

plus, la conduite des élèves n’a

pu que susciter l’admiration des

autres professeurs.

Est-ce à dire

qu’il suffit d’intéresser les jeunes à

une cause utile pour qu’ils adhèrent

au système éducatif ?

Le pas

peut être franchi si l’on tient

compte du comportement exemplaire

de ces collégiens qui ont su

allier tout à la fois éducation et

solidarité humaine. ■





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.