Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Bien Vivre à Corbeil-Essonnes | Votre journal "Bien Vivre à Corbeil-Essonnes" | 2008 | Vivre à Corbeil-Essonnes - Mars 2008
Vivre à Corbeil-Essonnes - Mars 2008
Les Corbeil-Essonnois ont salué la mémoire de Roger Combrisson

Près de 600 personnes ont assisté, le samedi

23 février, à la cérémonie organisée à la

mémoire de Roger Combrisson, ancien Maire

de Corbeil-Essonnes décédé à l’âge de 85 ans.

Rassemblés place Galignani, les Corbeil-Essonnois

sont venus en nombre assister, le samedi 23 février,

à l’hommage solennel rendu à Roger Combrisson.

Décédé le 7 février 2008 à l’âge de 85 ans, l’ancien

député-maire de Corbeil-Essonnes avait également siégé

au Conseil général. Aux côtés de la famille du disparu et

des très nombreux anonymes venus saluer la mémoire

d’un homme particulièrement apprécié, l’on notait la présence

de personnalités locales et départementales qui

avaient souhaité assister à la cérémonie.

En prenant la

parole, Serge Dassault a évoqué la mémoire d’un personnage

de valeur et de convictions. « Par delà nos sensibilités

politique radicalement différentes, l’épreuve partagée

de la Seconde Guerre mondiale et l’expérience de l’univers

concentrationnaire nous ont toujours rapprochés »,

a-t-il déclaré. En présence de Manuels Valls, député-maire

d’Evry, de Jacques Guyard, ancien ministre, ancien

député-maire de la cité évryenne, et de Michel Berson,

président du Conseil général, le Sénateur-Maire de

Corbeil-Essonnes a retracé le long parcours politique de

son prédécesseur. Il a aussi parlé d’un combat toujours

loyal mené pour l’avenir de la commune. « Il n’y a jamais

eu, entre nous, de polémiques, d‘attaques, de diffamation

comme cela se passe trop souvent aujourd’hui ! »

Un résistant exemplaire

Après des discours toujours empreints d’émotion

lus respectivement par Bernd Vöhreinger, Maire

de Sindelfingen, Robert Vizet, ancien Sénateur,

Aline Marti et Bernard Lacour, ancien élus corbeilessonnois,

Claude Combrisson, a retracé la vie

exemplaire de son père.

Il a notamment insisté

sur le courage d’un résistant qui, en 1943, a

échappé au STO en ralliant le maquis de l’armée

secrète Maurienne.

« Il fut arrêté par un détachement

de SS quatre mois plus tard et emprisonné

avant d’être déporté en Allemagne en novembre

1943 », a-t-il précisé. « Affecté dans une usine d’armement,

il a organisé le sabotage de la production

et la propagande anti-nazie », a-t-il ajouté, sans

oublier une incarcération à Chemnitz et un transfert

au camp de concentration de Flossenburg d’où il

sera libéré le 23 avril 1945.

Claude Combrisson a

également évoqué la relation très forte qui unissait son

père à Corbeil-Essonnes. C’est ainsi que Roger

Combrisson a vécu comme un véritable séisme la

création de la ville nouvelle d’Evry. « Leurs instigateurs

ne faisaient pas de mystère de leur volonté de stopper

le développement de Corbeil-Essonnes », considérait-il.

A l’issue des différentes prises de paroles, la famille du

défunt, les personnalités et la population corbeil-essonnoise

ont pu déposer des fleurs sur une table spécialement

disposée. Face à un tapis de roses sans cesse

grandissant figurait le portrait « souriant et détendu » de

Roger Combrisson, une personnalité qui a toujours préféré

le combat à la servitude. ■

(Photos : Bernard Gaudin)





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.