Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter
  Votre ville sur Instagram
  Votre ville sur Google Play
  Votre ville sur App Store





 


Accueil | Bien Vivre à Corbeil-Essonnes | Votre journal "Bien Vivre à Corbeil-Essonnes" | 2008 | Vivre à Corbeil-Essonnes - Juin 2008
Vivre à Corbeil-Essonnes - Juin 2008
Hommage : Soixante-troisième anniversaire de la victoire du 8 mai 45

Le 8 mai 1945, la Seconde Guerre mondiale cessait avec la capitulation de l’armée allemande. Soixante-trois ans après, les Corbeil-Essonnois se sont souvenus.

Rassemblés face au monument aux Morts des Allées Aristide-Briand, de nombreuses personnalités locales et départementales ont participé, le jeudi 8 mai, à la célébration du 63ème anniversaire de la fin de la dernière guerre mondiale.

Aux côtés de Michel Auboin, Secrétaire général de la Préfecture de l’Essonne, et de nombreux élus municipaux, Serge Dassault a rappelé que le 8 mai 1945 avait sonné le glas d’un régime totalitaire, expansionniste et raciste, qui prétendait dominer l’Europe.

En présence des représentants et porte-drapeaux des diverses associations d’anciens combattants, déportés et victimes de guerre, en présence aussi des enfants des écoles Jacques Prévert et Les Quatre Vents venus interpréter des chants patriotiques, le Sénateur-Maire a évoqué le rôle précieux de nos alliés dans l’issue du dramatique conflit.

Il a également cité en exemple l’action essentielle et exemplaire de Charles de Gaulle. « N’oublions pas ce jeune général envoyé à Londres et qui prit, tout seul, la tête de la résistance française ! » Selon Serge Dassault, l’implication de l’armée américaine fut déterminante.

« C’est grâce à leur puissance militaire et industrielle qu’ils purent participer activement à la reconquête de l’Afrique du Nord et, surtout, à cette magnifique opération de débarquement en Normandie, en août 1944 ! »

« L’idéologie de la violence exerce encore ses ravages ! »

Pour l’avenir, le Sénateur-Maire de Corbeil-Essonnes appelle à la vigilance. « Cette Seconde Guerre mondiale n’est plus, aujourd’hui, que de l’histoire ! Toutefois, les raisons qui l’ont provoquée devront toujours rester présentes dans nos esprits et dans nos coeurs », a-t-il souligné.

« Le fanatisme de la race, de la religion n’ont toujours pas disparu, loin de là ! Aussi, l’idéologie de la violence exerce encore au quotidien ses ravages dans notre monde ! » Serge Dassault estime qu’il est primordial de défendre résolument nos valeurs démocratiques et d’enseigner à tous les enfants le respect, la tolérance et la considération pour tous les hommes, quelles que soient leur race et leur religion.

« Soixante-trois ans après la fin du dernier conflit mondial, le souvenir de tous ceux qui firent le sacrifice suprême est un devoir qui s’impose à tous », a-t-il insisté en rappelant que c’est dans leurs innombrables cimetières que l’Europe en paix a retrouvé ses racines, des racines qu’il nous appartient de faire vivre aujourd’hui.

(Crédit photo : Service Communication).





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.