Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Bien Vivre à Corbeil-Essonnes | Votre journal "Bien Vivre à Corbeil-Essonnes" | 2008 | Vivre à Corbeil-Essonnes - Juin 2008
Vivre à Corbeil-Essonnes - Juin 2008
Interview : « Soul Conversation »

L’harmoniciste français Jean-Jacques Milteau est né en 1950 à

Paris, au coeur d’une famille modeste. Autodidacte, c’est à la force du souffle qu’il accompagne les plus grands bluesmen et se forge une réputation sans pareil. Toujours très humble, Jean-Jacques Milteau, parrain de ce 9ème Festival de Jazz, répond à nos questions.

VACE : Pourquoi avez-vous fait le choix très spécial de l’harmonica et qu’est ce que le blues représente

pour vous ?

Jean-Jacques Milteau : J’ai choisi cet instrument, dans mon adolescence, pour le besoin, peut-être, d’appartenir

à une tribu. Beaucoup de groupes, d’harmonicistes ont débuté avec cet instrument aux sonorités primaires, et

bon marché. Ça m’a plu. Mais je n’avais jamais pensé que cela deviendrait une passion. Armstrong disait « il n’y

aurait pas de jazz, s’il n’y avait pas de blues ». C’est une musique moins savante, plus directe. Ce côté spontané

me séduit sûrement.

Musicien, et aujourd’hui journaliste autodidacte sur la radio TSF. Hasard ou coïncidence ?

Je ne suis pas journaliste, mais quand on a une passion, on aime la partager. Cela fait 7 ans que je fais cette

émission. C’est aussi une façon d’amener les gens sur son terrain, sur les choses qu’on aime et leur faire comprendre

pourquoi on les aime, leur donner envie d’en savoir plus.

Connaissiez-vous le Festival « Les Couleurs du Jazz » et appréciez-vous d’en être le parrain ?

Je suis très touché d’en être le parrain. Il y a quelques années, je venais souvent faire des concerts au Bellevue,

sur la rive droite. Je connais donc Corbeil-Essonnes. J’y ai d’excellents souvenirs de musique. Ça ne m’étonne

pas que ça continue !

La gratuité du festival est une bonne chose selon vous ?

La musique est un lien social qu’il faut conserver. Pour l’artiste, c’est aussi l’occasion de rencontrer un public qui

ne viendrait pas à ses spectacles en particulier et inversement.

Quels sont vos projets actuellement ?

Nous venons d’enregistrer l’album qui va sortir au mois d’octobre et qui s’appelle « Soul Conversation ».

C’est la première fois que nous allons le jouer en public à Corbeil-Essonnes. Venez nombreux !

Propos recueillis par Amélie Richard.

(Crédit photo : DR).





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.