Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Votre Mairie | La Démocratie locale | Tribune de l’Opposition | 2008
2008
Les groupes politiques ont la parole - Février 2008

Groupe Elus de la liste Génération Citoyenne

OUI CELA SE VOIT…

Nous, Nicole Méresse, Jacques Picard et Bruno Piriou sommes heureux de vous retrouver après trois mois de suspension de la tribune, décidée unilatéralement par le Sénateur Maire Serge Dassault et Jean-Michel Fritz.

Il nous a fallu, une fois de plus, ester en justice pour faire respecter la démocratie dans notre ville et contraindre le maire de ré autoriser la parution de notre tribune.

Sur huit pages dans le bulletin municipal de décembre, Serge Dassault et son équipe tentent, photos à l’appui, de nous convaincre que Corbeil- Essonnes a changé et que cela se voit.

Si l’on peut reconnaître un certain embellissement de la ville, notamment il y a 12 ans en début du premier mandat, une grande majorité de Corbeil- Essonnois reconnaît effectivement un changement dans la ville mais qui ne va pas dans les bons sens :

- Oui, l’urbanisme débridé dès la moindre parcelle libérée, sans projet urbain cohérent, cela se voit.
- Oui, la perte de 35% de taxe professionnelle avec le départ des entreprises de la ville et la fermeture des commerces de proximité, cela se voit.
- Oui, les rues rendues dangereuses faute d’entretien, cela se voit.
- Oui, les quartiers avec les appartements murés, les centres commerciaux délaissés, les locataires en attente de relogement, cela se voit.
- Oui, les écoles délabrées qui devaient être reconstruites et qui ne sont pas prêtes de l’être, cela se voit.
- Oui, l’absence de pistes cyclables cela se voit.
- Oui, les manifestations des parents d’élèves et des professeurs pour sauver le conservatoire de musique, cela s’entend et se voit.
- Oui, les deux panneaux devant les églises, posés il y a trois, annonçant leur rénovation, se voit toujours.
- Oui, les évictions de la majorité municipale de plusieurs maire adjoints, cela se voit.
- Oui, la faillite financière de Corbeil-Essonnes, cela se paie et cela se voit.
- Oui, les articles dans la presse racontant les affaires judiciaires de Serge Dassault, cela se voit.

Mais c’est vrai, Corbeil-Essonnes a changé et cela se voit.

Nicole MERESSE, Jacques PICARD, Conseillers municipaux de Corbeil-Essonnes

Bruno PIRIOU, Vice président du conseil général de l’Essonne et conseiller municipal de Corbeil-Essonnes.

Nicole Méresse et Bruno Piriou Association Génération Citoyenne 16, rue des Remparts 91100 Corbeil-Essonnes

Email : generation.citoyenne@free.fr Site : generation.citoyenne.free.fr Téléphone : 06.20.71.71.85.

Jacques PICARD, En Vert, en Ville, Ensemble BP 3 - 91100 Corbeil-Essonnes

Telàfax : 01 60 89 12 93 evve@tiscali.fr -

Permanence : vendredi de 17h30 à 19h,Hôtel de ville 01 60 89 70 54


Groupe Socialiste et apparentés

Nous vous présentons nos meilleurs voeux de santé, de bonheur et de prospérité pour chacune et chacun d’entre vous et pour tous les vôtres.

Nous vous proposons également de former ensemble le voeu que 2008 soit une belle année pour notre commune.

Le mandat que vous nous aviez confié en 2001 touche à sa fin, nous espérons avoir été à la hauteur des attentes de ceux qui nous avaient alors fait confiance.

Pendant 7 ans, nous avons fait vivre, parfois dans des conditions difficiles, les valeurs d’une gauche moderne, combative et réaliste.

Nous avons toujours agi et voté pour servir l’intérêt général de Corbeil-Essonnes, ville que nous aimons. Nous n’avons eu d’autre ambition que celle de vous servir, de façon désintéressée.

Le groupe Socialistes et Apparenté

Tél : 06 09 56 78 37

Hilda SCHMIT, Jean ALBOUY, Alain MIGLOS


Groupe "Avant tout Corbeil-Essonnes"

L’URBANISME EN QUESTION

« Organisation et aménagement d’une ville », telle est la définition donnée par le Larousse à propos de l’urbanisme.

Je pense qu’il était utile, vu l’anarchie dans les projets immobiliers fleurissants aux quatre coins de la ville, d’en rappeler la définition à Mr le maire ainsi qu’à son adjoint chargé de ce secteur.

Chacun a le droit dans une ville de choisir son lieu et type d’habitation. Mr le maire a choisi PARIS (16ème), il devrait être possible à un Corbeil- Essonnois d’habiter une zone pavillonnaire si tel est son désir, du moins le croyait-on.

Actuellement, et les exemples sont nombreux, des personnes apprennent qu’un permis de construire à été accordé et que dans les semaines suivantes en lieu et place d’un jardin contigu, voire d’un pavillon, un immeuble sera construit dénaturant pour des décennies le quartier ou ils ont choisi d’habiter.

Les urbanistes et les architectes sont là pour aider, conseiller les élus dans un projet de ville accepté par les habitants et répondant à leurs besoins.

Je ne pense pas qu’une ville de 50.000 habitants parsemée d’immeubles soit l’objectif principal à atteindre pour la majorité des Corbeil-Essonnois.

Exigeons du maire que le plus rapidement possible, comme il s’y était engagé au printemps dernier, soit voté les modifications du P-L-U (Plan Local d’Urbanisme) permettant à chacun de louer, d’acheter ou de faire construire dans un environnement qu’il aura choisi.

Vous pouvez le contacter par mail : serge.dantu@gmail.com





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.