Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Bien Vivre à Corbeil-Essonnes | Votre journal "Bien Vivre à Corbeil-Essonnes" | 2009 | Vivre à Corbeil-Essonnes - Mars 2009
Vivre à Corbeil-Essonnes - Mars 2009
Edito du Sénateur-Maire Serge DASSAULT

Non aux critiques stériles, Oui au réalisme et à l’optimisme de la volonté

A ceux qui parlent aujourd’hui sans rien savoir de « l’incertitude

qui pèse sur l’avenir de la société Altis », je tiens

à répondre que je m’occupe activement et personnellement

de ce dossier. Je suis le seul à pouvoir le faire d’une manière efficace.

Après que j’ai repris contact avec M. Poutine, le premier

Ministre russe, un certain nombre de solutions sont aujourd’hui

en cours de négociation. Je travaille aussi sur d’autres scénarios

au cas où les Russes renonceraient. Dans cette affaire qui engage

l’avenir d’un peu moins de deux mille salariés et des ressources

fondamentales pour notre commune et celles du département, il

s’agit d’être sérieux, responsable et constructif !

De même à ceux qui aujourd’hui glosent sur la crise

financière et prétendent me faire la leçon, je tiens à rappeler que

nous ne sommes pas les seuls à subir cette crise. C’est une crise

mondiale et nous disposons dans notre commune des ressources

qui nous permettent d’y faire face.

Quant à une crise prétendument morale, là, on se

moque tout simplement du monde. Je n’ai jamais pratiqué aucune

forme de clientélisme. A moins de penser que reconstruire trois

quartiers sensibles en même temps et transformer des tours vétustes

et inconfortables en immeubles neufs, aérés, et de taille

humaine, cela soit du clientélisme ! L’auteur de ces affirmations

fantaisistes oublie au passage que quand ses amis et lui étaient au

pouvoir, il fallait pour obtenir un appartement « avoir la carte » !

Enfin, à ceux qui croit benoîtement qu’il peut y avoir

« un autre avenir à Corbeil-Essonnes », je voudrais bien qu’ils

soient un peu plus précis car j’aimerais bien savoir de quoi ils parlent ?

En effet, les auteurs de ces propos sont totalement muets

en matière de propositions, et ce n’est pas parce que leur groupe

compte un conseiller municipal de plus, qu’ils sont devenus plus

pertinents… Car s’il est facile de réclamer la construction de nouvelles

écoles, il est plus difficile d’en trouver le financement !

En conclusion, et face à des critiques aussi superficielles

et inconséquentes, je voudrais en appeler à l’esprit de responsabilité

et de sérieux qui doit animer chacun, qu’il soit de la majorité

ou de l’opposition. Et dans la période délicate que nous

traversons, les seules solutions sont : plus de réalisme, plus

de pragmatisme et plus de travail. Et moins de promesses qui

ne seront jamais tenues. Malgré la crise économique, notre

action continue de porter ses fruits et cela, chacun peut le

vérifier.

Que l’on en juge :

■ Les multiples chantiers qui couvrent notre commune proposent

de nouveaux logements sociaux de qualité ainsi que des

logements privés qui assurent une nouvelle mixité sociale, et

modernisant le tissu urbain de Corbeil-Essonnes.

■ Les nouveaux centres commerciaux en construction : aux

Tarterêts et rue Saint-Spire, l’installation de « Marques avenue »,

c’est une offre commerciale plus importante pour les Corbeil-

Essonnois.

■ La mise en chantier de cinq écoles à rénover ou à reconstruire

que nous allons réaliser progressivement dans les quatre prochaines

années, en fonction de nos recettes financières, est

une vraie réponse aux demandes des familles et une amélioration

pour l’instruction et le bien-être de plusieurs centaines

d’enfants.

■ La remise en état de nos voiries, la réhabilitation de nos églises,

en commençant par Saint Etienne sont des actions de

fond incontestables.

Bref, nous ne manquons pas de projets, ni d’ambition pour l’avenir.

La difficulté est d’en avoir les moyens. J’y travaille résolument

en mettant au service des Corbeil-Essonnois tout mon relationnel.

Certains pensent utile de se moquer de la venue régulière de

Ministre dans notre ville, mais comment intéresser les représentants

du gouvernement au sort de notre commune, leur demander

des aides et des financements sans les recevoir et leur montrer

sur place nos réalités.

Je sais que, prenant prétexte de la crise, des élus de

l’opposition trouveraient naturel d’augmenter fortement la pression

fiscale. Mais je me refuse à cette facilité et je n’augmenterai

pas les impôts. Cela entraînera peut-être un peu de retard

dans la programmation de certains projets mais tout se fera à taux

constants.

Que d’autres soient « ensemble » ou veuillent construire

« une image neuve de l’opposition », cela les regarde. En ce qui

concerne la majorité municipale, nous continuons notre chemin,

commencé il y a quatorze ans, pour sortir Corbeil-Essonnes du

chaos où trente six années de communisme, l’avait plongée.

Ceux qui ne veulent pas voir les changements réalisés dans

notre commune ni entendre nos propos raisonnables, sont

aveugles ou sourds, ou les deux à la fois.





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.