Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter
  Votre ville sur Instagram
  Votre ville sur Google Play
  Votre ville sur App Store





 


Accueil | Bien Vivre à Corbeil-Essonnes | Votre journal "Bien Vivre à Corbeil-Essonnes" | 2009 | Vivre à Corbeil-Essonnes - Mai 2009
Vivre à Corbeil-Essonnes - Mai 2009
Corbeil-Essonnes d’hier et d’aujourd’hui

Chaque mois, Corbeil-Essonnes d’hier et d’aujourd’hui vous permet de découvrir la métamorphose d’une commune au riche passé à l’aide de documents anciens comparés à des photographies prises de nos jours.

La Caisse d’Epargne Hier

Un terrain offert par Amélie de Champlouis

Le 9 juillet 1864, la Caisse d’Epargne et de Prévoyance de Corbeil a ouvert officiellement ses locaux de la place Salvandy. L’établissement installé depuis 1835 dans un recoin du Cloître Saint-Spire a élu domicile dans une demeure bourgeoise construite sur un terrain offert par la baronne Amélie de Champlouis, la propre soeur d’un certain Ernest Féray.

A ses origines, située près de la Cathédrale et de la place du marché, la Caisse d’Epargne et de Prévoyance de Corbeil était uniquement ouverte le dimanche matin. A cette époque, l’établissement bancaire était surtout réservé à quelques ouvriers, domestiques, artisans et autres cultivateurs souhaitant placer leurs économies. Converties en rente d’Etat, les sommes placées plafonnées à 2.000 francs bénéficiaient alors d’un taux d’intérêt fixé à 4 %.

C’est le Sous-préfet de l’arrondissement de Corbeil, Monsieur Lallemand de Cullion, qui a pris l’initiative de créer, sous la forme d’une société anonyme, la Caisse d’Epargne de Corbeil. Géré par une douzaine d’administrateurs, l’établissement avait pour vocation de lutter contre la pauvreté en favorisant la prévoyance.

En 1861, la Caisse d’Epargne et de Prévoyance de Corbeil disposait de 10.500 comptes, soit 5.000 de plus qu’en 1852.

Aujourd’hui

Des locaux occupés par la CAF

C’est ce succès auprès des épargnants qui impliqua, trois ans plus tard, l’ouverture du nouveau siège de la place Salvandy. Il faut dire que les enfants des écoles de la ville, récompensés par l’ouverture d’un livret pour leurs bons résultats, représentaient plus de la moitié des souscripteurs. Construit face à la Caisse d’Epargne corbeilloise, le Palais de justice fut édifié vers 1887, dans la continuité de la maison d’arrêt réalisée en 1883.

Le tribunal de Corbeil-Essonnes a fermé ses portes en 1975 pour s’installer à Evry. Occupés par le tribunal de Commerce jusqu’en 1996, les locaux servirent ensuite de centre d’accueil de la Croix-Rouge Française. Après l’incendie qui a touché l’hôtel de ville en 2001, l’ancien Palais de Justice qui appartient au Conseil général a accueilli les archives communales.

Ce service a quitté les lieux en 2008 ; l’édifice faisant l’objet d’un projet immobilier à usage de bureaux qui prévoit la conservation de la façade de l’édifice dessiné par l’architecte Jules Laroche. Quant aux locaux de l’ancienne Caisse d’Epargne, ils abritent désormais une antenne des Caisses d’Allocations Familiales (CAF).

(Crédit photos : DR).





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.