Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Bien Vivre à Corbeil-Essonnes | Votre journal "Bien Vivre à Corbeil-Essonnes" | 2009 | Vivre à Corbeil-Essonnes - Octobre 2009
Vivre à Corbeil-Essonnes - Octobre 2009
Corbeil-Essonnes d’hier et d’aujourd’hui

Chaque mois, Corbeil-Essonnes d’hier et d’aujourd’hui vous permet de découvrir la

métamorphose d’une commune au riche passé à l’aide de documents anciens comparés

à des photographies prises de nos jours.

La place Léon-Cassé

Hier

Cent cinquante mille hauts-de-forme

Entre la rue de Paris et l’église Saint-Etienne, la place

Léon Cassé porte le nom d’un industriel qui a marqué

l’histoire de la commune d’Essonnes avec sa célèbre

chapellerie de réputation mondiale. Autrefois, c’est à cet

endroit que se situait la mairie d’Essonnes.

Né en 1850,

Léon Cassé était le onzième fils d’une famille très connue

des Essonnois. Après avoir appris le métier de chapelier,

il a entrepris un tour de France qui lui a permis de parfaire

ses connaissances et d’acquérir un savoir-faire exemplaire

dans sa spécialité.

Revenu à Essonnes, Léon Cassé rejoint

son frère Eugène, le fondateur en 1852 de ce qui devait

devenir la célèbre chapellerie Cassé. La manufacture

située rue Victor Hugo a été tout d’abord spécialisée

dans la fabrication de chapeaux de soie. En 1887, Léon

Cassé prenait la succession de l’entreprise familiale qui

ne cessait de se développer.

C’est ainsi qu’au début du

vingtième siècle, près de cent cinquante ouvriers qualifiés

produisaient annuellement cinquante mille hauts-deforme

dans les ateliers qui occupaient une surface de

1500 m2.


Aujourd’hui

Maire d’Essonnes de 1908 à 1914

Léon Cassé a également participé à la vie

de la commune d’Essonnes. Elu aux

élections municipales de 1904, le chapelier a

enfilé l’écharpe de maire le 17 mai 1908.

Décédé en avril 1914, Léon Cassé a été

remplacé par Louis Baudoin, le maire qui a

posé, le 11 mai 1914, la première pierre de la

nouvelle mairie d’Essonnes alors située place

Maurice-Thorez.

Quant à l’ancien hôtel de

ville, il se trouvait place Léon-Cassé, au bord

de la rue de Paris. Au rez-de-chaussée de

l’édifice exigu était installé le commissariat de

police. C’est Albert Cassé, descendant direct

de Léon, qui prit la succession de la manufacture

de chapeaux.

Son fils Marcel, né à

Essonnes en 1901, devait créer un bureau

d’études consacré à la conception de nouvelles

machines de chapellerie, qui équiperont

plus tard les plus grandes fabriques de

chapeaux dans le monde entier. Les activités

de la chapellerie Cassé ont définitivement

cessé en 1969.





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.