Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Votre Mairie | La Démocratie locale | Tribune de l’Opposition | 2010
2010
Les groupes politiques d’opposition ont la parole - Février 2010

CORBEIL ESSONNES C’EST VOUS, FAISONS LA VILLE ENSEMBLE

Jour après jour, l’état sinistré dans lequel se trouve notre ville se confirme. JP Bechter, est manifestement pris en otage par les promesses clientélistes de la dernière campagne municipale ; une réelle tension marque le quotidien de notre ville (voitures et magasins brûlés, pressions sur certains élus, insécurité aux abords de certains équipements publics). Les services municipaux sont toujours désorganisés. Les 4 précédents conseils municipaux n’ont fait l’objet d’aucun compte rendu, véritable déni démocratique et à la légalité administrative. Le non déneigement des rues et la détérioration constante de leur état, le report des commissions scolaires retardant les constructions des écoles Pasteur et Langevin, la non réalisation des vestiaires provisoires sur le stade de Robinson, illustrent les difficultés de la gestion municipale. Ces difficultés touchent le quotidien des habitants les plus modestes, qui seraient en droit d’attendre de la municipalité dans le contexte de crise économique, une réelle politique sociale en direction des familles et des enfants : développement de l’accueil dans les cantines, les centres de loisirs en particulier. Le budget 2010 sera voté d’ici la fin du mois de mars. Dans le pays, de nombreux élus locaux de toute tendance politique s’inquiètent des réformes annoncées de la taxe professionnelle et des collectivités territoriales qui diminueront gravement les ressources et les compétences des communes. De nombreux conseils municipaux ont fait connaître leur opposition. Qu’en pense JP Becher ? Nous demandons qu’à Corbeil-Essonnes aussi, les citoyens soient invités à débattre de ces réformes particulièrement importantes pour le devenir de notre vie commune. Michel Nouaille (PCF), Pascale Prigent (PG), Melba Bocquet et Nicole Meresse (La villensemble). ■

Vantés il y a déjà plus de 6 ans par Serge DASSAULT comme devant améliorer le cadre de vie des habitants, les financements de l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine n’atteignent pas leur but. Déjà parce que beaucoup des habitants ont été relogés ailleurs. Et le problème essentiel du manque de logements abordables aux revenus les plus modestes s’est aggravé. Beaucoup de jeunes couples, d’étudiants, sont contraints d’accepter des logements dans ces résidences privées qui ont poussé anarchiquement dans toute la ville, à des loyers prohibitifs. Les promoteurs privés ne remplacent pas une politique publique du logement. Jean CAMONIN Conseiller municipal Lutte Ouvrière ■

GROUPE SOCIALISTE

LA SÉCURITÉ DES CORBEIL-ESSONNOIS LAISSÉE POUR COMPTE Les violences à Corbeil-Essonnes n’ont fait qu’augmenter ces trois derniers mois : voitures et devantures de magasin brûlées, pression et agression sur les personnes et particulièrement sur le personnel communal, Hôtel de ville dégradé… Les élus socialistes ont donc remis au Maire une lettre ouverte* pour condamner toutes ces agressions et lui demander des moyens pour enrayer cette violence. La réponse de Monsieur le Maire nous est arrivée par voie de presse : « une police municipale fonctionnant 24h sur 24 7j sur 7 coûte beaucoup trop cher  ». Nous, Elus socialistes, sommes consternés par cette réponse : la sécurité des Corbeil-Essonnois et du personnel communal n’a pas de prix. Cette violence ne fait que mettre en lumière un système dont les premières victimes sont les Corbeil-Essonnois. Comme beaucoup d’habitants, nous constatons que la résolution des problèmes n’est pas le point fort de cette équipe. Nous réitérons donc à nouveau notre demande et exigeons l’application du droit (pouvoir de police du maire). Les habitants de Corbeil-Essonnes aspirent à un apaisement et à un cadre de vie auxquels ils n’ont toujours pas droit aujourd’hui. Il est temps que tout cela s’arrête ! Il est temps de proposer un véritable projet pour notre ville, mettre en place une police de proximité, un service public réhabilité, un projet pour la jeunesse qui passe par la rénovation des écoles et un service de prévention. Nous voulons un projet pour faire de Corbeil-Essonnes une ville où le vivre ensemble est une priorité. Les élus socialistes mettront toute leur énergie pour que l’année 2010 soit une année d’actions au service de tous les Corbeil-Essonnois. En ce mois de février, nous souhaitons à tous les écoliers, à leurs familles, aux équipes enseignantes et au personnel communal des écoles de bonnes vacances. * Version intégrale de la lettre ouverte à Jean-Pierre Bechter sur le blog de Carlos Da Silva www.carlosdasilva.fr

Vos élus : Carlos DA SILVA ; Carla DUGAULT ; Alain MIGLOS ; Martine SOAVI. Tél : 06.09.56.78.37 ; adresse : 35 rue de Paris ; Internet : www.nouvelavenir.fr.

GROUPE ECOLOGISTE

DE COPENHAGUE À CORBEIL-ESSONNES Assistant atterrée à l’échec de Copenhague, l’opinion sait que les années sont comptées avant que nous payions, et d’abord les populations les plus pauvres, les décisions non prises sur la limitation des gaz à effet de serre. Mais, depuis plusieurs années, y compris aux Etats-Unis, des villes et les régions, en avance sur les états, se mobilisent. La droite qui gère notre ville depuis 1995 tenait l’écologie pour un gadget. C’est pourquoi nous suggérons au nouveau maire, au moins, de terminer et de mettre en débat public le Plan de Déplacement Urbain en chantier depuis 10 ans : un outil qui montrerait si, oui ou non, la municipalité a conscience des enjeux.

Votre élu : Patrick FOURNIER Corbeil-Essonnes Écologie





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.