Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Votre Mairie | Expression du Maire | Le budget de la commune
Le budget de la commune
Le budget 2015

Toujours 0% d’augmentation des taux.

Le budget 2015 de la ville de Corbeil-Essonnes a été approuvé le lundi 30 mars par le Conseil Municipal. Malgré de fortes baisses des dotations de l’État, ce budget présente un équilibre financier sain et sans augmentation ni de la dette, ni des taux d’imposition depuis 2008, comme Jean-Pierre Bechter s’y était engagé, contrairement à ce qui se passe dans de nombreuses villes importantes.


Définition : Un budget est un acte juridique. Reflétant les actions et projets décidés par le Conseil municipal, il prévoit et autorise les recettes et les dépenses de la commune pour l’année civile.
Le budget 2015 doit, comme l’an passé, être réalisé avec les fortes baisses des dotations de l’Etat que nous connaissons : augmentation des charges et baisse des recettes. Si les collectivités adoptent leur budget non pas au 1er janvier, mais au 30 mars de l’année de l’exercice, c’est parce qu’elles attendent le montant des dotations et l’estimation des bases fiscales nécessaires à l’anticipation des recettes. Le budget est préparé par le Maire qui a en charge, l’évaluation des dépenses et des recettes pour l’année à venir. Il est ensuite proposé au Conseil municipal et voté. Il a été adopté à Corbeil-Essonnes le 30 mars lors du Conseil municipal. Les budgets des collectivités doivent toujours être votés en équilibre réel et sincère, et suivant un calendrier établi par la loi. Le budget est composé de différentes parties : la section de fonctionnement et la section d’investissement qui se composent chacune d’une colonne dépenses et d’une colonne recettes.

Quelques exemples de grands projets en cours de réalisation (travaux et investissements prévus et financés pour 2015) Équipements publics :
- Nouveau carrefour N7/lycée Doisneau
- Le Parc urbain de Montconseil
- La nouvelle place commerciale de Montconseil
- Le parvis et la voie de desserte à Montconseil.
- Aménagement du quartier de Montconseil
- Travaux d’entretien sur le patrimoine communal
- Le parc de Canoë-kayak
- La réinformatisation des médiathèques
- Le pont de la Nacelle
- L’aménagement des rues Charles-Robin, Montagne des Glaises, Matisse
- La MJC

Rénovation des écoles
- Les écoles Montagne des Glaises-Picasso
- Les restaurations des écoles Bourgoin, Eluard-La Source
- La toiture de l’école Joliot-Curie (2nde partie)
- L’école de la Papeterie
Investissements pour les écoles : 78 millions d’euros engagés depuis 2010.
Une dette maîtrisée et en diminution
L’endettement de Corbeil-Essonnes continue à rester stable. La volonté des élus municipaux est de continuer à favoriser les activités dans la ville, à la développer et à proposer de nouvelles structures, et cela, malgré le contexte économique national difficile. Ce budget primitif reflète cette volonté. Les grands projets, qu’ils soient de travaux ou d’investissements, prévus et financés pour 2015, sont toujours nombreux. La rénovation des équipements publics se poursuit afin de toujours vous proposer un cadre de vie plus agréable. Depuis 2008, l’endettement de notre commune diminue. Début 2008, il était de 117 millions d’euros. En 2015, le budget montre une stabilité de la dette à 94 millions d’euros, comme en 2014. De ce fait, comme l’année dernière, Corbeil-Essonnes limite son emprunt nouveau au remboursement en capital. Par l’autofinancement, la Ville de Corbeil-Essonnes est capable de financer elle-même ses projets d’investissement, correspondants à l’écart entre le volume total de ses recettes de fonctionnement et celui des dépenses de fonctionnement.


Garantir l’équilibre financier sans augmenter les impôts
Compte-tenu de la baisse considérable et constante des aides de l’Etat, les recettes de fonctionnement de Corbeil-Essonnes ont beaucoup diminué. Elles correspondent aux sommes encaissées au titre des prestations fournies à la population (cantine, centres de loisirs…), aux impôts locaux, aux dotations versées par l’Etat et à diverses subventions. Les trois principaux types de recettes pour une ville :
- Les impôts locaux sans augmentation des taux depuis 2008 à Corbeil-Essonnes : impôts versés par les contribuables locaux au titre de la taxe d’habitation, de la taxe foncière bâtie et de la taxe foncière non bâtie.
- Les dotations versées par l’Etat fortement en baisse dans toutes les villes de France : la dotation générale de fonctionnement (DGF) et la dotation de solidarité urbaine et de cohésion sociale (DSUCS).
- Les recettes encaissées au titre des prestations à la population : prestations éducatives, sportives, culturelles et de loisirs en échange d’une participation financière aux frais engendrés pour ces activités. Les dépenses de fonctionnement correspondent, quant à elles, aux salaires du personnel municipal, à l’entretien et la consommation des bâtiments communaux, aux achats de matières premières et fournitures, aux prestations de services effectuées, aux subventions versées aux associations et aux intérêts des emprunts à payer.

A consulter également dans le magazine Bien Vivre à Corbeil-Essonnes Mai 2015





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.