Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Votre Mairie | La Démocratie locale | Tribune de l’Opposition | 2010
2010
Les groupes politiques d’opposition ont la parole - Septembre 2010

INQUIÉTUDE ET COLÈRE DOMINENT CETTE RENTRÉE

Au quotidien, les salariés, les retraités, les jeunes sont confrontés aux dégâts causés par la politique de Sarkozy et de l’UMP.
L’emploi continue à reculer (perte de 256 000 postes de travail en 2009 selon les chiffres de Pôle emploi, du jamais vu depuis 1945), alors que les profits des plus grandes entreprises ont été multipliés par 2,5.
A Corbeil-Essonnes, contrairement aux promesses électorales de S. Dassault et aux nombreuses déclarations de J.P. Bechter, le devenir d’Altis n’est toujours pas assuré, par contre les 400 licenciements prévus auront bien lieu.
La dérive autoritaire et xénophobe de Sarkozy qui inquiète des milieux de plus en plus nombreux de la société ne peut masquer les ravages humains causés par la dégradation des services publics, la généralisation de la précarité, les bas salaires, la diminution programmée des retraites.

Il y a un an, nous vous appelions à voter pour défendre le service public de la poste : dans le pays 2 millions de citoyens avaient participé. En cette rentrée, nous vous appelons à participer le 4 septembre à la manifestation initiée par la Ligue des droits de l’homme pour les libertés et à la journée nationale unitaire et inter professionnelle du 7 septembre pour les retraites, l’emploi et les salaires. La solidarité, l’engagement citoyen doivent rester au cœur de l’action publique.

Corbeil Essonnes c’est vous, faisons la ville ensemble
Michel Nouaille (PC), Melba Bocquet, Pascale Prigent (P.G.), Nicole Meresse, Jean Camonin.


« IL FAUT TRAVAILLER ENCORE LES RELATIONS ENTRE LES QUARTIERS »

C’est par ces mots que la première adjointe s’exprime dans les colonnes du Parisien du 6 juillet pour déplorer les incidents qui ont émaillé la fête des espaces ville au parc Chantemerle.

La première adjointe aurait dû lire d’un peu plus près le Parisien de ces deux derniers mois, elle aurait constaté qu’il y a effectivement beaucoup à faire pour que la vie à Corbeil-Essonnes suive un cours aussi paisible que celui de la Seine ou celui de l’Essonne. En réalité, la grogne monte : absence de perspectives pour la jeunesse, défiguration de la ville par des constructions incohérentes et inutiles, mépris des associations qui ne peuvent même plus se réunir….

Les raisons de cette grogne sont diverses mais tangibles. Il ne suffit pas de nettoyer enfin les rues, de construire et rénover enfin les écoles, de refaire enfin quelques rues ou de poster des caméras aveugles pour croire que, du jour au lendemain, la population sera satisfaite. Les Corbeil-Essonnois ne sont pas plus ingrats que d’autres, non ils veulent tout simplement mieux vivre à Corbeil-Essonnes.

C’est légitime. La municipalité a changé, on aurait pu penser que les pratiques anciennes, celles qui ont perverti tous les systèmes et la jeunesse, auraient été emportées par les eaux de la Seine et bien non, ces pratiques ont toujours cours et particulièrement, dans le bureau de M. le Sénateur qui, malgré son âge, prétend reprendre la main sur cette ville. Décidément les Corbeil-Essonnois n’ont pas fini de souffrir et Madame la première adjointe va devoir mettre enfin son équipe au travail.

Groupe socialiste
Carlos DA SILVA ; Carla DUGAULT ; Alain MIGLOS ; Martine SOAVI
Tél : 06.09.56.78.37
Adresse : 35 rue de Paris
Internet : www.nouvelavenir.fr
Élu écologiste : Patrick Fournier





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.