Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Se divertir | La Culture | La Galerie d’art | Les expositions de la galerie d’art | 2011
2011
"Le Chaos tranquille" : exposition de Jean-Baptiste RIGAIL, du 10 mars au 9 avril 2011




Originaire de Seine-et-Marne, Jean-Baptiste RIGAIL présente pour la première fois ses œuvres graphiques à la Galerie d’art de Corbeil-Essonnes. Autour du thème du « Chaos tranquille », nous avons rencontré l’artiste, quelques jours avant le vernissage…







INTERVIEW DE JEAN-BAPTISTE RIGAIL

Service Communication - Votre exposition porte le titre de « chaos tranquille » : pourquoi ce titre ?
Jean-Baptiste Rigail – Il s’agit du titre d’un de mes tableaux. Tout en préparant l’exposition avec Delphine Blaise, chargée des expositions de la Galerie, nous avons trouvé que ce titre illustrait bien mon travail. Quand je suis en création, mon atelier est un vrai bazar ! Il y a des papiers partout, mais en même temps, c’est très organisé car mes montages graphiques demandent beaucoup de précision. Il y a un mélange contradictoire d’effervescence et de calme dans mes compositions. Les foules que je dessine sont issues de mes rêves, lorsque je ressens le besoin d’être dans mon monde.


SC – Il semble se superposer beaucoup d’éléments dans vos œuvres… Pourriez-vous nous expliquer votre technique ?
JBR – D’abord j’ai réalisé mes personnages à l’encre sur papier, avec des plus petits entrelacés dans les grands. Mais j’étais limité dans le format car je devais toujours dessiner à plat. Du coup, je me suis décidé d’utiliser de nouveaux matériaux, comme les vieux papiers journaux et les partitions de musique légèrement froissés. J’avais envie de plus de relief dans mes œuvres, je me suis même mis à la sculpture en terre pendant un temps. Ainsi, avec mes silhouettes en papier découpé, je peux osciller entre les petits et les grands formats. Ensuite, je colle mes personnages par marouflage sur un support mêlant sable et peinture sur sa surface. Le tout est à la fin unifié par un vernis qui donne un aspect brillant, lumineux à chaque composition.

Parfois, j’aime utiliser des matières plus insolites comme l’ardoise pour figurer le volume d’un chapeau ou la couleur d’une chevelure. C’est mon côté nature que je laisse souvent transparaître dans mon travail. Toutes ces étapes de réalisation comptabilise à la fin un grand nombre d’heures de travail : jusqu’à plus de 180 heures pour certaines compositions !

SC – Vos œuvres sont la plupart baignées dans une harmonie chaude de couleurs, essentiellement une gamme passant par les rouges, les jaunes et les orangés…
JBR – Oui, j’apprécie beaucoup le contraste entre le côté clair des papiers, découpés et striés d’encre, et la chaleur des zones peintes à l’acrylique. Cette harmonie de couleurs chatoyantes se marie très bien avec le côté festif de mes sujets : un orchestre de musiciens, un spectacle de magicien, un défilé de carnaval, etc. J’ai besoin de cette lumière dans mes œuvres, elle m’inspire et me rend serein. On m’a fait souvent remarquer que mes œuvres évoquaient des enluminures persanes ou indiennes, du fait des compositions très remplies de personnages en mouvement et aussi pour la vivacité des couleurs.


SC – Il y a souvent un effet de marée humaine dans vos œuvres : on se sent happé par tous ces corps qui gesticulent, ces regards en tous sens… Est-ce la foule qui vous envahit ou bien qui vous porte ?
JBR – Ce que je ressens autour de moi, c’est la présence des gens qui sont là, dans ma vie, mais aussi ceux qui ne sont plus mais qui continuent de me construire et de vivre en moi. De là les liens permanents que j’ai dessinés entre mes personnages, les petits inclus dans les grands. Ces êtres dansants sont comme des points lumineux dans ma toile.





SC – Vos compositions traitent de thèmes récurrents : la musique, la danse mais aussi le monde du spectacle. Qu’aimez-vous en particulier dans cet univers ?
JBR –Je dirai que je suis mélomane et que la musique a une place importante dans ma famille : mon arrière-grand-père était compositeur, écrivait des chansons dont j’ai retrouvé un jour toutes les partitions. Nous pratiquons également la musique en famille. Concernant le monde du spectacle, il fait aussi partie de mon quotidien car mon fils est à la fois monteur de cinéma et magicien par passion ! Je trouve que les artistes de scène ont beaucoup plus d’échanges avec le public, à la différence des artistes qui travaillent dans le silence de l’atelier. Les peintres, les sculpteurs ne connaissent la réaction du public qu’après le temps de la création, tandis que les musiciens, acrobates, etc. eux créent du lien et des émotions dans le temps réel de leur création.

SC – Votre œuvre « ce soir, on sort les Géants ! » évoque le monde du carnaval. Que représente-t-il pour vous ?
JBR – Je dirai que le carnaval fait d’abord écho à une des techniques que j’aime utiliser, à savoir celle du papier mâché, froissé mais là c’est à une bien plus grande échelle que dans mes œuvres ! Certes, c’est un temps particulier où les rôles s’inversent, le pauvre devient riche, le fou devient roi, etc. Mais c’est surtout pour moi une histoire de poupées russes, les petits emboités dans les plus grands, les corps en tous sens, l’émerveillement des défilés. Le carnaval est pour moi en lien direct avec l’univers hors norme et poétique d’Emir Kusturica  : sa musique incarne tout à fait l’aspect éphémère de la vie, son côté grotesque, insensé. La vie est une grande farce !

Propos recueillis par Sandrine Cormault, service Communication de la mairie de Corbeil-Essonnes,
mars 2011

Pour découvrir l’ensemble des oeuvres exposées de Jean-Baptiste Rigail,
rendez-vous dans la GALERIE VIRTUELLE !


Légendes des illustrations :

- Portrait de Jean-Baptiste Rigail auprès de ses oeuvres "Le Théâtre de l’illusion" et "A fond la Caisse".
-  Jour de fête , technique mixte, 65 x 54 cm
-  A chacun son histoire , encre et aquarelle, 18 x 24 cm
-  Ce soir, on sort les Géants , technique mixte, 35 x 75 cm

MENTIONS LÉGALES : Jean-Baptiste RIGAIL, tous droits réservés

Informations pratiques de la Galerie d’art
+ d’infos sur la programmation de la Galerie d’art





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.