Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Votre Mairie | La Démocratie locale | Tribune de l’Opposition | 2012
2012
Les groupes politiques d’opposition ont la parole - Novembre 2012

Groupe Corbeil-Essonnes Ensemble

LE TRAITÉ EUROPÉEN : UN MAUVAIS COUP POUR LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES !

Début octobre, notre sénateur et notre député ont voté oui au Traité sur la Stabilité, connu sous le nom de « Pacte Budgétaire ». Ce traité répond aux intérêts des marchés financiers en imposant l’austérité aux Etats. En empêchant les investissements d’avenir (dans l’emploi, les services publics, la recherche...etc.) ce pacte aura des conséquences immédiates sur les collectivités, sur notre vie quotidienne. Dès 2013, les dotations financières de l’Etat aux collectivités territoriales diminueront. Etat, Conseil régional, Conseil général, Municipalité : tous les échelons sont concernés. Ce traité, ce seront des projets d’amélioration des transports, essentiels pour les usagers et la transition énergétique, repoussés ou abandonnés, des postes supprimés dans les services publics, moins de places en crèche, des aides à la personne diminuées, des subventions aux associations affaiblies… Le fiasco financier et sanitaire de « l’hôpital public-privé Sud Francilien  » est une illustration des conséquences du désengagement de l’Etat dans des secteurs essentiels au vivre ensemble. Partout où l’austérité est imposée, le résultat est dramatique : en Grèce, en Espagne, au Portugal, le chômage explose ; les politiques d’austérité entretiennent la récession et les déficits. Dans cette période de crise, de mutations nécessaires de nos modes de vie, de transport, de production, nous avons besoin de services publics efficaces, d’investissements à long terme. Il est urgent que la politique reprenne la main sur l’économie ! Pour mieux vivre ensemble, les élus du groupe CORBEIL-ESSONNES ENSEMBLE…..vous appellent à exiger partout l’abandon de l’austérité et des privatisations croissantes de la vie publique.

Nicole Méresse (LVE) nmeresse@free.fr - Michel Nouaille (LVE,PC) m.nouaille@wanadoo.fr - Bruno Piriou (LVE,PC) bpiriou@cg91.fr http://brunopiriou.fr - Pascale Prigent (PG, Front de gauche) pascale.prigent@gmail.com, http://pascaleprigent.fr

Le PUR (parti unitaire et républicain)

L’HUMAIN NE SE TRAITE PAS COMME LES CHIFFRES !

La seule remarque intéressante qui est faite la concerne le salaire des animateurs et des formateurs.Ces métiers sont peu payés, comme la plupart des métiers qui touchent à l’humain. Améliorer la qualité du travail en pérennisant les emplois en donnant du souffle a ces associations sans les alourdir est plus important que de balancer des usines à gaz qui ne répondront aux besoins du terrain que sur le papier. C’est certes un peu plus inquiétant et un peu plus difficile. Mais sans doute plus efficace.

Mme Zirrar Nouara, Conseillère Municipal - 06 20 59 21 28

Groupe socialiste et écologiste

OUI AU PATRIMOINE, NON AU SYMBOLE GUERRIER

Jean-Pierre Bechter vient de décider d’ériger un avion de guerre sur le rond-point qui marque l’entrée de ville. Il y a cinq ans Serge Dassault avait déjà tenté de diffuser insidieusement des symboles guerriers à nos enfants en distribuant un ouvrage sur les avions de chasse. Ces initiatives politiques vont à l’encontre du travail des enseignants qui s’attachent à promouvoir des valeurs de paix et de vivre ensemble. Dans notre ville où il règne tant de tensions et dont le quotidien est marqué par des actes de violence dans nos quartiers, il serait assurément préférable qu’une véritable oeuvre d’art soit élevée comme symbole d’apaisement et d’humanisme. De toutes nos forces nous luttons pour préserver le patrimoine industriel de notre ville, en nous opposant au parti pris de la municipalité en matière d’urbanisme. Serge Dassault, comme maire, n’a-t-il pas laissé filer l’activité papetière ? Durant ses mandats successifs, combien d’emplois industriels détruits sur les sites Altis ou Hélio ? Laisser croire que la seule empreinte d’un aéronef militaire résume à elle seule le riche passé industriel de notre cité est une imposture. Cette décision a encore une fois été imposée par le maire sous la pression de Serge Dassault et en faisant fi de toute concertation avec les habitants alors qu’il s’agit de choisir un symbole pour notre ville. Il serait bien que la démocratie et la citoyenneté à Corbeil-Essonnes soient autre chose qu’un mirage !

Marie-Hélène BACON, Carla DUGAULT, Carlos DA SILVA, Alain MIGLOS - Parti Socialiste. Fabrice THÉPIN - Europe Ecologie-Les Verts - Contact : socialistesetecologistes@gmail.com





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.