Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Votre Mairie | La Démocratie locale | Tribune de la Majorité municipale | 2014
2014
Le groupe de la Majorité municipale a la parole - Octobre 2014

Nous réduisons les dépenses parce que nous refusons d’augmenter

les impôts locaux et que nous voulons continuer notre action

de développement de Corbeil-Essonnes.

Le désengagement financier de l’Etat a des

conséquences extrêmement négatives pour

nos collectivités locales. En effet, le premier

Ministre Manuel Valls a décidé que dans les trois

prochaines années, c’est 11 milliards d’euros de

moins qui seront reversés aux collectivités territoriales

(communes, départements et régions) !

Cette année, nous ressentons déjà fortement

cette décision. Les finances publiques de la commune

accusent une baisse de 2,7 millions d’euros

et celles de notre communauté d’agglomération

Seine-Essonne une baisse d’ampleur

certaine. Des amputations de crédit qui vont

encore être aggravées dans les deux prochaines

années, même si aujourd’hui nous n’en connaissons

pas encore les modalités et les montants.

Face à une telle situation, les maires et leurs

équipes municipales doivent faire face à un

choix fondamental : soit augmenter fortement

les impôts de manière à compenser les

baisses de dotation de l’Etat, soit renoncer à

beaucoup de leurs projets. Une chose est sûre :

ils doivent mettre en place des économies substantielles

de manière à pouvoir équilibrer leur

budget.

Conformément à ses engagements, notre

maire Jean-Pierre Bechter refuse et refusera

tout augmentation des taux d’impôts communaux

tant qu’il sera maire. Ce choix que nous

assumons totalement nous contraint donc

aujourd’hui à trouver des solutions pour limiter

nos dépenses de fonctionnement .

Mais si nous allons disposer de moins de

ressources, nous n’entendons pas renoncer à

notre programme car ses objectifs répondent à

des besoins d’intérêt général. Toutes les

ressources disponibles seront donc consacrées à

la poursuite de l’action de rénovation de nos

équipements publics ainsi qu’à l’amélioration de

notre cadre de vie.

Pour faire face à cette situation financière

nouvelle imposée par le gouvernement actuel,

nous avons mis en place un plan d’économie

généralisé qui touche tous les domaines

d’intervention de la commune avec un objectif :

assurer toutes nos prestations au meilleur

coût.

Nous avons aussi lancé un chantier de réflexion

sur la gestion de certains de nos équipements

qui sont structurellement déficitaires : stade nautique,

cinéma Arcel et théâtre. Avec une question _ : avons-nous des solutions alternatives pour leur

gestion ? Existe-t-il des délégataires publics ou

privés en mesure d’assurer les prestations

actuelles tout en limitant les déficits ? La ville et

l’agglomération ne pourront éternellement assumer

un déficit annuel de 1,9 million d’euros pour

le stade nautique et de 1 ,7 million d’euros pour

le théâtre.

Bien évidemment, nous n’en sommes qu’ au stade

de la réflexion et de la recherche de solutions

alternatives réalistes et crédibles. Mais déjà nous

nous heurtons à une opposition qui caricature

notre démarche et s’oppose à tout changement.

Avec des élus socialistes qui n’assument pas

que ce sont leurs députés qui ont voté les

fortes baisses des dotations d’Etat et qui font

semblant de croire que cela n’a aucune conséquence

pour la gestion financière des villes !

Une fois de plus, la palme de la démagogie et

même du mensonge, revient à Bruno Piriou qui

n’hésite pas à faire croire que délégation de service

public signifierait forcément « privatisation

et cession des équipements ». Deux affirmations,

deux mensonges : une délégation peut se faire à

un organisme public et quelle que soit la nature

de ce délégataire, il aurait un mandat de gestion

sur quelques années, la ville et la communauté

d’agglomération restant le seul propriétaire de

ses équipements. Bien évidemment, nous ne

recourerons à une délégation de service

public qu’à la condition que cela présente un

interêt financier pour notre commune.

Jean-Pierre BECHTER, Jean-Michel FRITZ, Nathalie

BAUSIVOIR, Sylvain DANTU, Frédérique GARCIA, Jean-

François BAYLE, Soraya KHEDIRI, Eric BRETON, Martine

BOUIN, Redanga N’GAIBONA, Germaine DERUEL, Volkan

AYKUT, Sylvie CAPRON, Régis CAUDRON, Jessica

MADALENO, Denis LAYREAU,

Tracy KEITA, Jean BEDU, Sylvie MACHADO BOALHOSA,

Pascaline VANDENHEEDE,

Azdine OUIS, Anne-Marie BERLAND,

Régis GUILLET, Elise KABAY, Alain CARPENTIER, Mariama

ASSOUMANI, Alexandre MARIN, Irèle NORMAND, Yacine

AMER, Annie MALITTE, Ahmed EL YAAKOUBI, Nadine

OLSEN, Saint-André TROVATO, Denise DOUCET.





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.