Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Votre Mairie | La Démocratie locale | Tribune de l’Opposition | 2011
2011
Les groupes politiques d’opposition ont la parole - Juillet et Août 2011

Groupe socialiste et écologiste

UNE OFFRE DE TRANSPORT COLLECTIF AU RABAIS !

Voilà des années que Verts et Socialistes dénoncent une offre de transport qui ne correspond plus à une ville de cette taille. Corbeil-Essonnes est la seule ville du département où dans ce domaine, rien n’a changé depuis des années. Alors que les multiples programmes immobiliers ont vu le jour dans chaque coin de notre ville, nous constatons que l’investissement financier consacré aux infrastructures rendues nécessaires, ne suit pas la courbe démographique.

S’agissant des transports urbains, nous observons que malgré la forte urbanisation de quartiers anciennement pavillonnaires sont au mieux mal desservis et au pire pas desservis du tout. Pourquoi cette imprévision récurrente ? Monsieur le Maire ignore-t-il ce phénomène qui met à mal nos concitoyens ?

Sait-il qu’il est impossible d’accéder directement à l’hôpital, aux zones d’activité, à la gare SNCF, au marché central, au collège de quartier, au centre commercial selon l’endroit où on réside ?

Comment se fait-il que lorsque les grandes artères sont refaites (Bd John Kennedy, Boulevard Henri Dunant,…) le site propre pour favoriser la circulation des transports en commun n’est même pas envisagé, ni même les aires d’arrêts de bus ?

L’argument imparable qui nous est opposé, c’est que le transport en commun est de la compétence de notre Communauté d’Agglomération. Mais monsieur BECHTER n’en est-il pas aussi le président ?

Il est urgent d’engager une véritable réflexion sur le maillage du réseau de transport. Avec une offre adaptée aux besoins exprimés : lignes régulières, transport à la demande, selon les plages horaires et les lieux vitaux. Ces solutions innovantes, adaptées au plus près des besoins des citadins existent dans des villes environnantes. Nous élus municipaux sommes prêts à participer à ce travail d’autant plus qu’au sein de la région, du département des élus locaux de gauche sont en

capacité de porter et de défendre ce dossier majeur pour la vie de la cité. A condition que la mairie de Corbeil-Essonnes veuille s’en saisir.

Le groupe Socialiste / Europe Ecologie – Les Verts.

Marie-Hélène BACON, Carlos DA SILVA, Carla DUGAULT, Alain

MIGLOS, Fabrice THEPIN.

Groupe communiste et apparentés

AU-DELÀ DES TRAVAUX,CORBEIL-ESSONNES A BESOIN D’INVESTIR DANS CE QUI FONDE LA COHÉSION SOCIALE

Personne ne peut contester aujourd’hui la quantité de travaux à Corbeil-Essonnes.

La rénovation urbaine ajoutée à la spéculation immobilière modifie la ville. Il y aurait beaucoup à dire sur la maîtrise et la cohérence globale de la nouvelle ville qui se dessine.

La logique doit plus au coup par coup des bailleurs et des promoteurs qu’à une vision d’ensemble de la ville décidée par les habitants. Il s’en suit d’ores et déjà des manques pour la qualité du vivre ensemble et des difficultés de stationnement et de circulation insurmontables à l’avenir.

Nous souhaitons nous attarder aujourd’hui sur ce qui ne se voit pas et qui pourtant donne du sens à la ville et constitue la qualité de la sociabilité dans les quartiers et la ville.

A Corbeil-Essonnes, ce ne sont pas les travaux qui font la une de l’actualité mais l’ampleur et la gravité des faits de violence : 19 policiers blessés sur le seul quartier des Tarterêts sur les 5 premiers mois de l’année, une fillette de 9 ans gravement blessée lors d’affrontements entre jeunes et policiers et à qui à l’heure où ces lignes sont écrites nous adressons tous nos voeux de rétablissement, incendies de voitures et de locaux publics. Chacun sait aujourd’hui la part de responsabilité de la municipalité dans ces violences.

Nous prenons donc nos responsabilités et alertons sur l’urgence

à :
- Considérer chaque jeune pour l’accompagner dans son parcours

de réussite éducative et professionnelle,
- Redonner les moyens publics pour les loisirs, le sport et la

culture accessibles à chacun,
- Réinstaller les comités de quartier pour recréer le lien social

et fraternel et faire vivre l’indispensable démocratie.

La police ne peut être le seul service public offert aux habitants des quartiers. Là où le chômage, la précarité et les bas salaires sont dominants, la collectivité doit répondre par l’éducation et l’emploi.

Nicole Méresse, conseillère municipale La VillEnsemble, Pascale Prigent, conseillère municipale du Parti de Gauche, Bruno Piriou, conseiller municipal et général du Parti communiste et de La VillEnsemble,

Noara Zirrar, conseillère municipale du PUR. Consulter les blogs de Pascale Prigent et de Bruno Piriou.





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.