Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | La Ville, c’est vous | Vie scolaire | Archives de la Vie scolaire | La vie scolaire en 2016
La vie scolaire en 2016
Inauguration du groupe scolaire Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillion

Inauguration du nouveau groupe scolaire de la... par ville-CorbeilEssonnes


Après une ouverture des écoles maternelles et primaires le 16 novembre dernier en présence du Maire, le groupe scolaire a été inauguré vendredi 20 mai. Pour l’occasion, le Président de l’association Germaine Tillion, Christian Bromberger, les résistantes Anise Postel-Vinay et Christiane Rème, la nièce de Germaine Tillion Emilie Sabeau Jouannet, Isabelle Anthonioz-Gaggini, fille de Geneviève de Gaulle-Anthonioz accompagnée de son frère, Philippe Anthonioz avaient fait le déplacement et ont pris la parole autour de Jean-Pierre Bechter, Maire de Corbeil-Essonnes, Serge Dassault, Sénateur de l’Essonne, monsieur Lejay, directeur académique adjoint et Joël Mathurin, Préfet délégué pour l’égalité des chances.


Christian Bromberger, les résistantes Anise Postel-Vinay et Christiane Rème, la nièce de Germaine Tillion Emilie Sabeau Jouannet, Isabelle Anthonioz-Gaggini, fille de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Philippe Anthonioz, Jean-Pierre Bechter, Serge Dassault, monsieur Lejay, Joël Mathurin


11h, salle du merisier. Une quarantaine d’élèves de CE2, CM1 et CM2 attendent avec impatience l’arrivée d’Isabelle Anthonioz-Gaggini. Ils ont travaillé depuis plusieurs semaines sur l’histoire de Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillion, deux femmes aux destins croisés et emblématiques. Les élèves, curieux, ont compris l’importance de ces deux célébrités de l’ombre qui viennent habiter leur école. Et avoir Isabelle Anthonioz-Gaggini, fille de « Geneviève » comme ils aiment nommer la nièce de de Gaulle, qui vient témoigner dans leur école et répondre à leurs questions, c’est vivre une page de l’histoire. Comprendre l’histoire et la résistance pendant la seconde guerre mondiale mais également vivre l’histoire de la ville et de leur école. Isabelle Anthonioz-Gaggini, impressionnée par les recherches des jeunes, est tombée sous le charme de ces élèves, leur investissement et leur implication. « J’espère avoir pu répondre à toutes leurs interrogations lors de ce moment d’échange privilégié avec eux ».

Madame Bintz, inspectrice de l’éducation nationale, précise : « Aujourd’hui, ce n’est qu’un point de départ. Il faut que les jeunes sachent qui sont les personnes dont le nom a été donné à leur établissement scolaire. C’est donner une âme à l’école, des valeurs et des forces pour les enfants ».


Une quarantaine d'élèves de CE2, CM1 et CM2 avec Isabelle Anthonioz-Gaggini


A 16h30, parents et personnalités invitées découvrent l’établissement aux couleurs chatoyantes, après avoir visité l’exposition réalisée par les élèves du groupe scolaire. « Les enfants sont magnifiques et sensationnels. Le courage, ils l’ont déjà. Je suis sûre qu’ils sont capables de comprendre beaucoup de choses » indique Emilie Sabeau Jouannet, nièce de Germaine TIllion lorsqu’elle visite l’exposition. Tous se retrouvent ensuite à la restauration pour une chanson interprétée par les enfants de l’école, tous vêtus de blanc, ainsi que pour les discours officiels.


Inauguration du groupe scolaire Geneviève Anthonioz de Gaulle et Germaine Tillion par Jean-Pierre Bechter le vendredi 20 mai 2016 à Corbeil-Essonnes


Jean-Pierre Bechter, maire de Corbeil-Essonnes a pris la parole : « On ne peut désunir, en ce jour, celles qui furent unies dans la Résistance, la déportation et l’amitié après la victoire. Et c’est donc une chance offerte à nos enfants de connaitre la vie et l’engagement de ces deux sœurs de combat, soudées par le même amour, l’amour de leur patrie. (…) Je voudrais souligner toutes les énergies qui se sont mobilisées autour de ce projet et saluer le travail remarquable de toutes les personnes qui ont participé à la construction de ce groupe scolaire. Cette inauguration est une nouvelle étape importante et un élément structurant dans le devenir de notre ville. »

Le préfet délégué à l’égalité des chances conclut la cérémonie : « L’inauguration d’une école est toujours une page de l‘histoire. C’est une promesse républicaine. Une promesse que les jeunes soient des futurs Germaine et Geneviève et qu’ils puissent prendre part aux décisions pour que la France soit un pays de valeurs républicaines ».

Les parents d’élèves, heureux d’être conviés à cette inauguration, ont découvert les portraits et l’histoire de ces deux grandes dames entrées au Panthéon en 2015.


Portrait de deux figures féminines de la résistance

Geneviève de Gaulle-Anthonioz est née le 25 octobre 1920 à Saint-Jean-de-Valériscle. Nièce de Charles de Gaulle, elle entre en résistance lors de la seconde Guerre Mondiale et est déportée en 1944 au camp de Ravensbrück. Ensuite, elle fût une fervente militante des droits de l’homme et de la lutte contre la pauvreté. Ses nombreuses actions lui ont valu le Prix des droits de l’homme en France et dans le monde en 1994. Elle est décédée le 14 février 2002 à Paris.

Germaine Tillion est née le 30 mai 1907 à Allègre. Résistante et ethnologue française, elle a reçu de nombreuses décorations dont le prix Pulitzer en 1947 pour ses actes héroïques durant la Seconde Guerre mondiale. Elle est la deuxième femme à devenir Grand-croix de la Légion d’Honneur après Geneviève de Gaulle Anthonioz. Elle a consacré sa vie à des travaux d’ethnologie et à l’enseignement. Elle a consacré sa vie à des travaux d’ethnologie et à l’enseignement. Elle a écrit sur Ravensbrück, a témoigné sur l’univers concentrationnaire et s’est opposée à la torture. Elle est décédée le 19 avril 2008 à Saint-Mandé.

Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle Anthonioz sont deux grandes dames que l’Histoire a réunies au cœur de l’horreur pour, tout au long de leur vie, ne jamais se séparer. Engagées dans la Résistance, elles ont été des témoins et des femmes d’action bienveillantes. Elles sont toutes deux entrées au Panthéon le 27 mai 2015.


L'équipe de l'association « Sur les pas de Germaine Tillion » avec les professeurs


Sur les pas de Germaine Tillion

Créée en mars 2011, l’association « Sur les pas de Germaine Tillion » est une association de type loi de 1901. Elle a pour vocation d’organiser et d’animer des débats sur des sujets de société, dans leur dimension culturelle et politique.

Elle a pour objectif de favoriser et promouvoir les échanges. Ses membres s’inspirent, dans leur engagement, des actions et de l’humanisme de Germaine Tillion. L’association est solidaire de causes touchant à la justice sociale.





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.