Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Votre Mairie | La Démocratie locale | Tribune de l’Opposition | 2012
2012
Les groupes politiques d’opposition ont la parole - Mai 2012

Groupe Corbeil-Essonnes Ensemble

Priorité jeunesse !

9444 jeunes de 15 à 29 ans vivent à Corbeil-Essonnes. Comme partout en France, ils aspirent à réussir leur projet de vie fait d’ambition, de rêve et de désirs. Peut être plus gravement dans notre ville qu’ailleurs, les jeunes sont méprisés, considérés comme une variable d’ajustement. Ici plus qu’ailleurs, on leur dit qu’ils ne méritent rien de mieux qu’un emploi précaire, que des droits au rabais. Nous considérons au Front de gauche et à La VillEnsemble qu’il est de la responsabilité des pouvoirs publics d’aider chaque jeune à satisfaire ses besoins. Si chaque institution doit s’y mettre, la commune demeure le territoire privilégié pour créer un véritable service public de la jeunesse, parce que c’est le territoire dans lequel les gens se reconnaissent. Il s’agit de créer les conditions d’accueillir chaque jeune pour l’accompagner individuellement dans la satisfaction de ses droits. Ceci en mobilisant et en renforçant les moyens de l’Education Nationale, de la Mission locale, en légalisant le devoir pour les entreprises d’embaucher et les bailleurs de loger les jeunes. Satisfaire les exigences de la jeunesse c’est faire progresser toute la société en redéfinissant un socle commun qui redonne du sens aux valeurs de la République, pour que tous les jeunes s’y retrouvent. Nous sommes disponibles pour inventer à l’échelle locale l’humain d’abord !

Nicole MERESSE (LVE)nmeresse@free.fr, Bruno PIRIOU (LVE.PC) bpiriou@cg91.fr ; http://brunopiriou.fr, Pascale PRIGENT (Front de gauche) Pascale.prigent@gmail.com , blog : http://pascaleprigent.fr

Alerte : école en danger !

En dix ans, la droite a obstinément démantelé l’Ecole publique dans notre pays. Appliquant aveuglément sa logique comptable, le gouvernement a supprimé ces 5 dernières années, 60 000 postes d’enseignants, de professionnels de la vie scolaire, d’infirmières, de conseillers d’orientation. A Corbeil-Essonnes cela signifie des fermetures de classes en maternelle et en élémentaire, des suppressions de classe de langue vivante dans les collèges et pour tous une surcharge d’élèves dans les classes, de la maternelle au lycée. Dans nos familles cela signifie des parents inquiets et dépassés, des enfants sous pression et sacrifiés, des enseignants abandonnés et fatigués. Et pourtant, comme le Maire J.P. Bechter et son Adjointe à la politique de la ville, on devrait se satisfaire des bienfaits du Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité qui est là pour « renforcer l’action éducative face aux difficultés d’apprentissage et au décrochage scolaire ». Mais non. Aucun élu responsable, aucun élu défenseur des valeurs de justice sociale, de solidarité, de confiance en l’avenir ne peut se réjouir de ce résultat. Car enfin, s’il y a de plus en plus d’élèves concernés, s’il y a de plus en plus d’élèves en échec, c’est que notre système scolaire est mis à mal. C’est que la droite, les élus de la majorité n’ont aucune considération pour nos enfants, pour nos jeunes. S’ils avaient été préoccupés par l’avenir de cette génération, s’ils s’étaient souciés des parents et des professionnels de l’enseignement, ils auraient stoppé l’hémorragie qu’ils ont eux-mêmes provoquée. Oui, l’Ecole de la République est sacrifiée. L’éducation et l’apprentissage sont amputés. L’avenir de nos enfants s’assombrit. Alors ne nous laissons pas faire, agissons pour que l’Ecole retrouve toute sa place, qu’elle redevienne le moteur de la réussite pour que notre jeunesse soit le grand espoir de la France de demain.

Alain MIGLOS, Marie-Hélène BACON, Carla DUGAULT, Carlos DA SILVAFabrice THÉPIN Europe Ecologie – Les Verts Contact : socialistesetecologistes@gmail.com

Le PUR (le Parti Unitaire et Républicain)

Je propose aux représentants des partis au conseil municipal de repenser le vivre ensemble à l’échelle de notre ville de Corbeil-Essonnes. Il est temps de prendre la mesure du danger qui guette le calme et la quiétude de nos concitoyens. La violence du verbe des uns fait place à la haine des autres ne peut-on mettre le holà à ce cercle vicieux ! A l’heure où l’austérité et la crise touchent de plein fouet l’europe entière certains se livrent à des surenchères et s’accusent mutuellement d’être les responsables du déclin économique de la France. Notre pays souffre d’un éclatement du tissu social et est menacé d’une émeute beaucoup plus grave que celle de novembre 2005 car cette fois-ci une autre catégorie de population viendra rejeter le vivre ensemble et l’égoïsme renforcera chez la population le sentiment d’être "mal protégé" ! Nous pensons que le vivre ensemble passe par le renforcement de la vie associative à Corbeil- Essonnes. Les structures associatives régulent la vie sociale d’un quartier le sport est un exemple de rapprochement entre toutes les couches sociales de notre ville. Ouvrons les maisons de quartier à toutes les associations donnons leurs les moyens financiers afin qu’elles agissent dans un cadre purement social. Permettons aux associations d’être créatrices d’emplois faisons place à une ville réconciliée avec elle-même et où règne la paix sociale !

Nouara Zirrar conseillère Municipale du Parti Unitaire et Républicain - votepur2009@yahoo.fr





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.