Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Se divertir | Découverte | Patrimoine | Les vidéos de l’association Mémoire et patrimoine vivant
Les vidéos de l’association Mémoire et patrimoine vivant
Vidéo "Corbeil-Essonnes se souvient de 1914-1918"

Description de la guerre de 1914 à 1918 par les habitants de Corbeil-Essonnes.



Depuis le début de l’année 1914, les antagonismes entre les pays s’accentuaient, plongeant ainsi l’Europe dans un profond climat de tensions. Le 1er août 1914, le conseil municipal de Corbeil a décrété la mobilisation générale. La guerre n’avait pas encore éclatée mais ce n’était plus qu’une question de jours… le 3 août 1914, l’Allemagne déclarait la guerre à la France.


Beaucoup pensaient que la guerre serait courte et l’élan patriotique gagna la France, tout comme Corbeil et Essonnes qui envoyèrent des soldats au front. Mais les affrontements se sont poursuivis et la liste des « morts pour la patrie » s’allongea : au total, 387 corbeillois et plus de 400 essonnois sont décédés pendant la Première Guerre mondiale. Pendant ces quatre années, la vie quotidienne a continué difficilement, notamment en raison des problèmes d’approvisionnement. Tentant de pallier à cela, les communes de Corbeil et d’Essonnes ont fait distribuer des soupes populaires, du pain et autres denrées afin de subvenir aux besoins de leurs habitants.


Corbeil et Essonnes étaient des territoires très surveillés en raison de leur situation stratégique : liaisons vers Paris, voie de chemin de fer et présence de la Seine. Les deux communes faisaient partie du camp retranché de Paris, placé sous le commandement du général Galliéni, et constituaient des villes étapes puisqu’elles étaient situées non loin de la ligne de front. Par exemple, bon nombre de trains militaires transportant troupes et matériels transitaient par la gare de Corbeil, qui fut –par conséquent– fermée à plusieurs reprises aux voyageurs.

Outre les restrictions et rationnements quotidiens dus à la guerre, corbeillois et essonnois ont également subi les combats : le 23 mai 1918, un avion a lâché des bombes sur une maison place du marché et sur des maisons de la rue Saint-Spire, faisant 6 morts, plusieurs blessés et occasionnant d’importants dégâts. En 1915, c’est un aéroplane qui a atterri dans les champs à Mignon (actuellement le quartier de Montconseil), M. Sigot se souvient et nous le raconte.

Film réalisé par l’association Mémoire et Patrimoine Vivant

Contact : assmpv@free.fr





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.