Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Ville Pratique | Aménagement urbain | Plan Local d’Urbanisme | Archives du P.L.U. 2013 | Le P.L.U. approuvé le 18 novembre 2013
Le P.L.U. approuvé le 18 novembre 2013
Le nouveau Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.) approuvé

En février 2010 a été lancée la procédure de révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Après de nombreuses concertations, débats et enquête publique, le PLU a été arrêté le 25 février 2013. L’enquête publique qui a eu lieu cet été et le rapport du commissaire-enquêteur remis en septembre ont finalisé le document qui a été approuvé par le conseil municipal le 18 novembre dernier. Il sera exécutoire un mois après sa réception en préfecture.
La lettre du Maire - Décembre 2013 : Un nouveau plan local d’urbanisme (P.L.U.) pour préparer l’avenir de notre ville.
Les principaux documents du P.L.U.


A quoi va servir le nouveau P.L.U.
Le Plan Local d’Urbanisme s’applique à l’ensemble du territoire communal. Approuvé par le Conseil Municipal le 18 novembre 2013, il a pour but de prévoir et maîtriser l’évolution démographique de la ville, son aménagement et son développement.
Le Plan Local d’Urbanisme est un document de planification urbaine. Il exprime une vision stratégique d’aménagement du territoire. Il dessine la géographie de la ville de demain et localise les emplacements réservés pour les voies et ouvrages publics, les installations d’intérêt général, les espaces verts… C’est également un document d’urbanisme réglementaire communal définissant et réglementant l’usage des sols et les droits à construire sur l’ensemble du territoire communal. C’est enfin un document juridique de portée générale s’imposant à tous, particuliers comme administrations. Il sert de référence à l’instruction des différentes demandes d’occupation et d’utilisation du sol tels que les certificats d’urbanisme, les permis de construire, les déclarations préalables ou encore les permis d’aménager. Le Conseil Municipal l’a approuvé le lundi 18 novembre.
Le PLU, un document complexe
Le Plan Local d’Urbanisme est composé obligatoirement d’un rapport de présentation, du projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), de documents graphiques, d’un règlement et d’annexes. Le rapport de présentation comporte notamment une analyse de l’état initial de l’environnement, un diagnostic établi au regard des prévisions économiques et démographiques. Il explique les choix retenus pour établir le PADD et délimite les zones. Le PADD constitue un document politique exprimant le projet de la collectivité locale en matière de développement économique et social, d’environnement et d’urbanisme à l’horizon de 10 à 20 ans. Le document graphique du PLU est une carte de la commune divisant son territoire en plusieurs zones. Le règlement décrit, pour chaque zone définie dans le document graphique, les dispositions réglementaires applicables. Il comprend 16 articles. Enfin, les annexes comprennent des indications reportées pour information dans le PLU, en particulier les servitudes d’utilité publique liées au patrimoine, aux infrastructures de transport d’énergie ou encore les plans de prévention des risques d’inondations.
Ce que le P.L.U. change pour vous.
La ville s’est dotée le 18 novembre dernier d’un document d’urbanisme qui est l’expression du développement harmonieux et équilibré du territoire communal, d’un urbanisme à visage humain voulu par l’ensemble de la collectivité. Une concertation sans précédent a été mise en oeuvre afin de permettre à chacun d’être un acteur de son futur.
Le développement des espaces verts.
Le PLU porte une attention particulière au maintien d’espaces verts sur son territoire. Outre les masses végétales importantes, telles que le Cirque de l’Essonne et les coteaux de Seine, qui font l’objet de protection par le biais de zone naturelle et d’espaces boisés classés, la ville de Corbeil-Essonnes conforte les éléments qui constituent la trame verte communale. De nouveaux espaces verts, notamment en coeur d’ilot dans les secteurs pavillonnaires protégés viennent compléter le repérage de 2005. Les jardins privatifs ont un rôle prépondérant.
Protection du patrimoine bâti remarquable.
Par ailleurs, le nouveau PLU, c’est aussi une volonté de protéger et de valoriser le patrimoine architectural présent sur le territoire communal. Dans cette perspective, un inventaire de plus de 230 bâtiments remarquables a été réalisé pour assurer leur protection et répondre à différents enjeux tels que la valorisation du patrimoine historique représentatif des différentes périodes de l’architecture. Différents degrés de protection sont définis en fonction de la hiérarchisation du bâti. Cette protection a pour effet de subordonner la délivrance des autorisations d’urbanisme à un objectif de conservation et de mise en valeur du bâti.
Une des priorités du PLU était de simplifier le zonage, très complexe, en trouvant une organisation plus homogène et plus lisible de la réglementation. Ainsi, cinq zones du PLU de 2005 ont été supprimées. Le zonage du PLU approuvé résulte du nouveau regard et de l’analyse portée sur le territoire de Corbeil-Essonnes qui a fortement évolué depuis la première élaboration du PLU. En parallèle de ces suppressions, la zone UPM sur le quartier de Montconseil a été créée pour encadrer le projet de renouvellement urbain.

Protection et augmentation des zones pavillonnaires.
Les quartiers pavillonnaires sont confortés dans leur vocation. Une redéfinition des zones a permis l’augmentation de la surface dédiée au pavillonnaire, gagnée sur les zones mixtes et à urbaniser.

Limitation des hauteurs des nouvelles constructions.
Pour les zones mixtes, de nouvelles règles entraînent la diminution des gabarits maximum. Par ailleurs, des règles favorisant des transitions plus harmonieuses ont été instaurées.

La modification du périmètre des monuments historiques.
L’Architecte des Bâtiments de France est appelé à donner son avis sur tous les projets à l’intérieur des périmètres de protection : aussi bien constructions que réhabilitations ou aménagements extérieurs. Cet avis est fondé sur la nécessité de préserver les abords des monuments historiques pour ne pas nuire à leur mise en valeur. En effet, un monument s’inscrit dans une histoire, un contexte, son emplacement a été choisi et il entretient des relations complexes avec son environnement. A Corbeil-Essonnes, la révision du Plan Local d’Urbanisme entraîne des modifications proposées par l’Architecte des Bâtiments de France. Ainsi, l’Église Saint-Etienne, l’Eglise Saint- Jean-de l’Isle connue sous le nom de la Commanderie Saint-Jean, la tour élévatrice des Grands Moulins ainsi que le marché couvert ont vu leur périmètre de protection modifié. Cette nouvelle proposition a fait l’objet d’une enquête publique du 5 juin au 6 juillet 2013 et est intégrée au plan local d’urbanisme approuvé au conseil municipal le 18 novembre 2013.





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.