Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Votre Mairie | La Démocratie locale | Tribune de l’Opposition | 2014
2014
Les groupes politiques d’opposition ont la parole - Janvier 2014

Groupe Corbeil-Essonnes Ensemble

En faisant adopter un nouveau PLU, la majorité municipale voulait avant tout stopper les dégâts causés par le précédent adopté, il y a à peine 5 ans. Urbanisation intense, anarchique, avec des conséquences néfaste sur la circulation et le stationnement, atteintes au patrimoine de la ville, absence de renouveau économique, telles sont les critiques les plus fréquentes auxquelles il fallait tenter de mettre fin. Le nouveau PLU permettra-t-il de faire de Corbeil-Essonnes une ville à vivre, permettant aussi de plus y travailler ? Les défis à relever sont nombreux et nécessiteront de fortes mobilisations afin de :
- Répondre aux importants besoins en de logements adaptés aux besoins et aux ressources des habitants de Corbeil Essonnes, à l’opposé des politiques actuelles.
- Répondre aux besoins en nouveaux équipements publics école, crèche… Nous nous réjouissons que les nombreuses interventions d’associations et de riverains aient permis de garder l’espace en bordure du stade Mercier en zone dédié à des équipements publics et non à des opérations immobilières.
- Permettre à un plus grand pourcentage de Corbeil -Essonnois de pouvoir travailler dans la ville en valorisant les atouts considérables dont jouit la commune par sa proximité avec la voie ferrée, la Seine, l’A6 et la RN104 et ses réserves foncières du centre ville, proches de la gare. A ce sujet il est regrettable que le projet couvrant l’ancien tribunal, l’ancienne poste, l’ancienne gendarmerie, situé à 300 mètres de la gare, se soit écarté du projet initial. En ne prévoyant plus aujourd’hui que 2.500 m2 d’activités tertiaires contre le 35.000 m2 initialement prévus, et ce au profit de la construction de 95 logements, ce projet ne permettra pas un retour d’activités non polluantes en centre- ville, condition pourtant nécessaire au redémarrage du commerce. Enfin, de graves inquiétudes persistent concernant la préservation du cirque de l’Essonne, toujours pas classé en Espace-Naturel Sensible (contrairement aux autres collectivités propriétaires) et menacé par la création d’une voie de circulation afin de favoriser la liaison de l’A6 au nouveau quartier de La Papeterie. Un PLU est un outil. Encore faut-il le mettre au service d’une politique qui affiche clairement un projet au plus près des besoins des habitants. Raison de plus pour refuser dans les mois à venir l’acte 3 de décentralisation qui dessaisira la commune de sa responsabilité en matière de PLU, au profit de super agglomérations, toujours plus éloignées des citoyens, de leurs besoins, de leurs propositions. Nicole Méresse(LVE) nmeresse@free.fr – Michel Nouaille(LVE, PCF) m .nouaille@wanadoo.fr – Bruno Piriou (LVE,PCF) bpiriou@cg91.fr – Pascale Prigent (P.G. Front de gauche) pascale.prigent@gmail.com

Groupe socialiste et écologiste

UN PLU QUI NE PEUT SATISFAIRE QUE LA MAJORITÉ MUNICIPALE Notre investissement, notre propos a participé positivement à la réflexion globale durant toutes les phases de discussion et d’élaboration du PLU. Abstention en conseil municipal : explications. Densification, un des mots clés : le nouveau PLU limite la hauteur et favorise l’étalement horizontal avec une occupation des sols à 80%. C’est un mitage urbain par le bas, corroboré par la division des fonds de parcelles existants d’où une prévisible prolifération de constructions. On protège ainsi l’habitat pavillonnaire ? Qu’en sera-t-il des espaces dévolus aux équipements publics, des possibilités de résoudre les tensions circulation/stationnement, du potentiel paysager, de l’imperméabilisation accrue des sols dans notre ville ? La densification par le haut se justifie dans des secteurs comme le pôle gare, permettant la mixité de l’habitat, la diversité des activités (logements + emplois). Depuis 1995, près de 5000 logements -hors opération ANRU- ont été construits, connaît-on le pourcentage d’occupation par les propriétaires ? Apparaît de fait une augmentation du nombre de bailleurs privés… On évite de répondre à la question : quels types de logements pour quels besoins dans notre ville ? Faisons aussi le constat que les équipements publics sont bien en deçà des besoins induits par l’ampleur des programmes immobiliers. Autres manques selon nous : la question énergétique, la mixité habitat/emploi, les espaces naturels (cirque Essonne). Enfin, l’absence de SCOT (Schéma de Cohérence Territorial), outil de régulation et de prévision. La place nous manque pour étayer notre propos… toutefois, meilleurs voeux pour 2014. Marie-Hélène Bacon, Carla Dugault, Alain Miglos-Parti socialiste. Fabrice Thépin-Europe Ecologie- Les Verts- Contact : socialistesetecologistes@ gmail.com

Mme Zirrar Nouara Conseillère Municipale

BONNE ANNÉE 2014 Que cette année soit celle de la réconciliation du peuple de France et de la solidarité avec les plus démunis. La précarité et le chômage doivent interpeller tous les politiques quelques soient leurs couleurs politiques. Que cette année soit celle du plein emploi et que 2014 apporte son lot de découvertes scientifiques pour guérir nos malades ayons une pensée pour ceux qui luttent courageusement contre les maladies. Nous avons le devoir de préparer un avenir meilleur à nos enfants. Il nous faut vaincre la médiocrité sous toutes ses formes et ne plus être les faire valoir de tel groupe de personnes ou de structures égoïstes et sectaires. La vie requiert de nous effort et discipline. Mme Zirrar Nouara conseillère Municipal - Tel 06 20 59 21 28 - sofiane.zirrar@sfr.fr





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.