Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Votre Mairie | La Démocratie locale | Tribune de la Majorité municipale | 2013
2013
Le groupe de la Majorité municipale a la parole - Février 2013

LETTRE OUVERTE À M. CARLOS DA SILVA, ANCIEN CONSEILLER MUNICIPAL DE CORBEIL-ESSONNES ET DÉPUTÉ- SUPPLÉANT

En choisissant de démissionner de notre conseil municipal, vous avez librement choisi de vous éloigner de nos réalités locales et vous avez ainsi renoncé à jouer un rôle déterminant dans la gestion de notre commune. C’est un choix. C’est votre choix ! Il est respectable s’il s’agit pour vous de tenir à plein temps le mandat de député dont vous avez hérité suite à la nomination de Manuel Valls comme Ministre de l’intérieur. C’est d’ailleurs de la bonne image de ce dernier et de son travail que procède l’actuel mandat dont vous disposez. Il vous appartient donc de démontrer aujourd’hui aux Evryens et aux Corbeil-Essonnois par votre assiduité et votre travail que vous en êtes digne. Comme tous les citoyens de notre commune nous jugerons sur pièce, et nous attendrons que vous ayez un début de bilan pour en penser quelque chose. Pour autant une chose nous a étonnés : c’est la vitesse à laquelle vous avez désappris Corbeil- Essonnes, ses réalités, son actualité. Il nous semblait pourtant que l’Assemblée Nationale n’était pas si lointaine et que vos attaches corbeil-essonnoises, même distendues étaient réelles ! Quelle erreur… En effet, après presque neuf mois d’exercice de votre nouveau mandat de député, vous avez écrit, ou fait écrire, un premier journal qui veut rendre compte de l’exercice de ce mandat. Nous n’ironiserons pas sur le fait que neuf mois, c’est un peu long... Vous avez dû beaucoup y réfléchir ! Et, en effet, il n’est pas si simple aujourd’hui de prendre la plume et d’expliquer, comme vous le faites, la pertinence de l’action de l’actuel gouvernement dans sa lutte contre le chômage qui malheureusement a progressé fortement ces derniers mois. Pour autant, et autant vous le dire franchement, ce ne sont pas ces propos qui ont retenu notre attention, mais ceux que vous avez cru utile de tenir sur notre commune. En effet, nous avons eu la surprise de lire en page 3 de ce journal que notre équipe « avait abandonné les enfants et ne donnait pas aux écoles les moyens de fonctionner », probablement que le plan de réhabilitation et de reconstruction de 14 de nos écoles ne vous est pas parvenu et que le fait que nous soyons la seule ville du département à accueillir tous les enfants dans les cantines de nos écoles était totalement inconnu de vous. De même, vous affirmez un peu rapidement que nous sommes incapables de développer notre territoire. Cela signifie-t-il que vous ne savez toujours pas que nous installons la fibre optique sur l’ensemble de notre territoire, que le premier port céréalier d’Ile-de-France va voir le jour sur le site l’Apport-Paris, que la zone industrielle « les Haies Blanches » ont permis de créer plusieurs centaines d’emplois, que « Marques Avenue » qui est un succès national va installer 50 boutiques supplémentaires et créer plus de 150 emplois. Nous serions aussi à vous lire : « une droite qui n’aime pas la démocratie ». Avez-vous donc si vite oublié les 150 réunions publiques organisées ces 3 dernières années sur notre commune.Vous ne vous rappelez donc déjà plus que vos collègues de l’opposition dont vous avez partagé les bancs pendant plusieurs années étaient pour la plus grande partie d’entre eux des Corbeil-Essonnois sans appartenance politique et que notre équipe municipale comptait dans ses rangs des élus qui viennent même de la gauche. Vous avez la mémoire “ courte “, cher monsieur ! Bref, vous avez, Monsieur le député suppléant, préféré un mandat national à Corbeil-Essonnes. Nous le répétons, c’est votre choix ! Mais le fait que vous vous soyez éloigné de Corbeil-Essonnes ne vous autorise pas à jouer contre notre commune et à en donner une image aussi caricaturale. Trop de politique politicienne pollue notre vie démocratique locale. Vous avez choisi de vous abstraire de cette vie démocratique, laissez donc le monopole de ces critiques caricaturales et grossières à M. Piriou qui, jusqu’à votre premier journal, en avez le monopole exclusif !

L’ÉQUIPE DE LA MAJORITÉ MUNICIPALE





VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.