Enfin un avenir pour l’ancien site papetier  

Laissé à l’abandon depuis 1996, du fait d’une gestion incohérente et hasardeuse par la précédente municipalité communiste, ce site faisait peser des risques très importants sur le budget et les finances communales. L’action résolue de Serge Dassault et de Jean-François Aymard, Adjoint au Maire, chargé de l’urbanisme, a permis de trouver un repreneur pour transformer ces ruines dangereuses en un agréable quartier.


  

Avec la signature officialisant la vente à Bouygues, le mieux disant après un appel d’offres, des terrains de l’ancien complexe papetier par la Société Anonyme Immobilière d’Economie Mixte (SAIEM), c’est tout un secteur de la commune qui va enfin pouvoir se développer.

Cette vente réalisée le 18 décembre 2006 pour un peu moins de 15 millions d’euros est une bonne opération pour la ville qui lève ainsi tous les risques financiers qui pesaient sur elle depuis 1987, lorsque la municipalité communiste de l’époque avait décidé de garantir les emprunts.

Désormais, les 14 hectares que compte le site pourront bénéficier d’une indispensable dépollution et d’une démolition avant d’accueillir un aménagement avec notamment des logements sociaux et en accession à la propriété. Le projet sera soumis aux habitants du quartier.

Après de longues et trop nombreuses années d’immobilisme, la friche industrielle va donc enfin disparaître et laisser place à un nouveau quartier. ■

(Crédit photo : Bernard Gaudin)