Demain : Elargissement de la francilienne
Le programme des travaux pour 2007  

Au cours de l’année 2007, l’élargissement de la Francilienne va faire l’objet d’une nouvelle tranche de travaux nécessitant certaines restrictions de circulation.


  

Entamés au cours du second semestre 2001, les travaux d’élargissement de la Francilienne devraient définitivement s’achever au cours du premier trimestre 2009. A terme, cet aménagement exceptionnel par son importance et sa durée permettra de soulager un trafic estimé à près de 5.000 véhicules par heure entre la RN7 et l’échangeur de Saint-Germainlès- Corbeil (RD 33).

L’année 2006 a été marquée par la réalisation, entre le pont de Seine et l’autoroute A6, d’une nouvelle chaussée accolée à l’ancienne. Au cours de l’été dernier, une partie de la toute nouvelle artère a été mise en service dans le sens A6 vers le pont de Seine.
Après des travaux préparatoires, la circulation Pont de Seine vers l’A6 sera basculée vers l’autre partie de la nouvelle chaussée au cours du mois de janvier 2007. Au cours de cette année, l’ancienne Francilienne sera totalement réhabilitée et des murs acoustiques seront édifiés.

Fermeture de bretelles d’accès

Pour mener à bien cette nouvelle tranche de travaux, plusieurs bretelles d’entrée et de sortie seront fermées. Venant de Corbeil-Essonnes par la RN 448 ou par le quai de l’Apport-Paris, les usagers souhaitant se rendre sur l’A6 devront emprunter la Francilienne en direction de l’A5 jusqu’à l’échangeur de Saint-Germain-lès-Corbeil (RD 33) où ils feront demi-tour.
Quant aux automobilistes venant de la RN 7 et se dirigeant vers l’A6, ils utiliseront un accès indirect par l’intermédiaire de la RN 446. Dans le sens A5 vers A6, la sortie menant au quai de l’Apport-Paris sera fermée. Une déviation sera mise en place. Début 2008, la Francilienne élargie à 2 fois 3 voies sera mise en circulation dans sa phase définitive entre le pont de Seine et l’autoroute A6.

Rappelons que cette rocade de la grande périphérie de l’Ile-de- France a la double fonction d’assurer la liaison entre les grands pôles de développement régionaux et de desservir des sites plus locaux. Il faut savoir que chaque jour, la Francilienne accueille quotidiennement une moyenne de 100.000 véhicules. ■

(photo : D.R)