Aux Tarterêts
Une première pierre en forme de symbole  

Avec la pose de la première pierre de la Villa Paloma, le quartier des Tarterêts s’oriente résolument vers un habitat social de qualité.


  

Le samedi 10 mars 2007, de nombreuses personnalités ont participé à la pose de la première pierre de la Villa Paloma.


Implantée rue Pablo-Picasso, à proximité du lycée et de la RN7, cette nouvelle résidence composée d’une soixantaine de logements sociaux répartis dans trois petits immeubles sera livrée à ses locataires dans une quinzaine de mois.

Cette réalisation fait partie du vaste programme de réhabilitation mis en place aux Tarterêts. Directeur de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), Philippe Van de Maele a insisté sur l’importance de l’évènement pour l’avenir du quart i e r.

En présence, notamment, de Serge Dassault, Sénateur-Maire de Corbeil-Essonnes, Gérard Moisselin, Préfet de l’Essonne, et Alain Zabulon, Préfet délégué pour l’Egalité des chances, le responsable de l’ANRU s’est félicité que la transformation des Tarterêts soit aujourd’hui parfaitement perceptible.


« C’est quand on commence à construire des logements que l’image d’un quartier change complètement », a-t-il déclaré avant de rendre hommage à tous les acteurs impliqués dans cette opération.

De meilleures conditions d’habitat

Directeur général du Logement Francilien, Pierre Carli a souligné la volonté de tous de transformer les Tarterêts afin d’apporter de meilleures conditions d’habitat aux familles. « Aujourd’hui, c’est une évidence, le quartier change et nous pouvons mesurer les progrès accomplis et la qualité des résultats obtenus ! »

Selon le baill eur, ce nouveau type de résidence a pour but de diversifier l’offre locative. « Car c’est cela aussi le renouvellement urbain ! C’est reconstruire la mixité architecturale et sociale, avec des appartements neufs et réhabilités où de nouveaux habitants se mélangent aux anciens du quartier  ! »

En posant cette première pierre, Serge Dassault n’a pas caché sa joie. « Aujourd’hui, je suis heureux parceque je vois la ville changer dans les quartiers, heureux de voir de nouveaux bâtiments se construire », a déclaré le Sénateur-Maire avant d’évoquer un parc locatif social de qualité. « 

Avec ces superbes constructions, on ne distinguera plus les logements sociaux des logements privés ! On ne sera plus confronté à cette barrière, à cette absence de mixité qui pose tant de problèmes », a-t-il insisté avant d’annoncer la construction prochaine du futur centre commercial des Tarterêts. «  Le permis est signé et je tiens à préciser, mixité sociale oblige, que la plupart des boutiques seront tenues par des jeunes du quartier  ! »

Préfet de l’Essonne, Gérard Moisselin a estimé que la rénovation urbaine n’est pas seulement l’image de ces vieilles tours qui explosent. « Le gros de cette opération passe par des reconstructions. Une opération dont l’ objectif n’est pas de diminuer les capacités en matière de logement social », a-t-il insisté. ■

(Photo : Bernard Gaudin)