A Montconseil : Le Clos des Vignes  

Construit à Montconseil, en bordure du boulevard Henri- Dunant, le Clos des Vignes a été inauguré le samedi 10 mars 2007.


  

Considérée comme l’une des toutes premières opérations livrées dans le cadre du programme national piloté par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), le Clos des Vignes représente désormais ce qui se fait de mieux en matière de logement social.

Bénéficiant d’une architecture moderne et soignée dans un environnement en pleine évolution, cette nouvelle résidence habitée depuis quelques mois comprend 44 appartements elle est géré par le Logement Francilien.

Le samedi 10 mars 2007, Serge Dassault a coupé le traditionnel ruban tricolore marquant l’inauguration officielle du Clos des Vignes.
Aux côtés de Gérard Moisselin, Préfet de l’Essonne, Philippe Van de Maele, directeur de l’ANRU, et de Pierre Carli, Directeur général du Logement Francilien, le Sénateur-Maire s’est félicité d’une telle réalisation.

Au cours d’une visite organisée dans l’un des appartements de la résidence du 50, 52, 52 bis, boulevard Henri-Dunant, les personnalités présentes ont pu apprécier la qualité de la prestation offerte aux locataires.

Une mixité sociale salutaire

Selon les statistiques fournies par Logement Francilien, il faut savoir que 60 % des appartements du Clos des Vignes sont occupés par des familles qui habitaient déjà Corbeil-Essonnes. Trente- neuf pour cent d’entres elles sont originaires des Tarterêts et 21 % viennent d’autres quartiers de la ville. Quant aux 40 % de nouveaux Corbeil-Essonnois, ils sont issus, à 24 %, d’autres communes de l’Essonne.

Les autres familles, soit 16 %, habitaient auparavant dans d’autres départements français. La nécessité d’une nouvelle donne en matière de mixité sociale se concrétise parfaitement dans la répartition des appartements du Clos des Vignes.

« Ces nouvelles résidences ont pour but de diversifier l’habitat, de reloger une partie des familles qui vivaient autrefois dans des tours et d’en accueillir de nouvelles », considère le Directeur général du Logement Francilien. « Car c’est cela aussi le renouvellement urbain !

Il consiste, entre autres, à reconstruire la mixité architecturale et sociale, avec des résidences neuves, réhabilitées, où de nouveaux habitants se mélangent aux anciens du quartier ! ». ■

(Photos : Bernard Gaudin)