Communiqué de la rédaction  

  

Comme le prévoit le code électoral dans son article 52-1 alinéa 2, « à compter du premier jour du 6éme mois précédant le mois au cours duquel il doit être procédé à des élections générales, aucune campagne de promotion publicitaire, des réalisations ou de la gestion d’une collectivité ne peut être organisée sur le territoire des collectivités intéressées par le scrutin. »

Durant cette période, la commune doit s’abstenir de fournir aux candidats potentiels à l’élection municipale des moyens de communication électorale par le biais des médias et des moyens d’information qu’elle contrôle. Tous les textes publiés par le journal d’information municipale d’une commune peuvent a priori entrer dans le champ d’application de ces dispositions, même si l’on pourrait continuer à publier, dans le même format qu’auparavant, l’éditorial du Maire, la tribune des groupes politiques d’opposition, à condition que tous veuillent bien jouer le jeu, ce qui n’est pas le plus facile.

A Corbeil-Essonnes, par souci de simplicité et pour éviter toute controverse actuelle ou ultérieure, nous avons décidé de suspendre leur publication jusqu’à l’échéance électorale de mars 2008. L’important est que l’esprit et la lettre de la loi électorale soient scrupuleusement respectés. Il importe aussi que la communication institutionnelle soit clairement séparée de la communication des différents candidats.

Bien évidemment, pour les prochains numéros de vivre à Corbeil-Essonnes, nous restons à la disposition des représentants des groupes politiques pour en discuter, si cette proposition de bon sens n’était pas acceptée par tous.