Santé
Santé : Un centre de recherche pour le futur hôpital  

Alors que les travaux concernant la construction du nouveau centre hospitalier progressent à l’angle de la RN7 et de la Francilienne, le président de la Région Ile-de-France a signé un texte essentiel pour l’avenir de la future structure sanitaire.


  

En paraphant la charte d’engagement annonçant l’intégration d’un centre de recherche clinique et translationnelle au sein du nouvel hôpital, Jean-Paul Huchon a confirmé la création d’un outil exceptionnel à vocation européenne.

Avec ce projet qui prévoit la participation du Genopole, des universités Paris XI et Evry-Val-d’Essonne, de l’Association Française contre les Myopathies et du Généthon, le centre hospitalier Sud Francilien bénéficiera d’un équipement innovant unique et de portée internationale.

Vers de nouvelles approches thérapeutiques

Soutenu financièrement par la Région, le Département, le Commissariat à l’Energie atomique (CEA) et l’Inserm, le futur centre de recherche clinique et translationnelle aura pour mission de se consacrer à de nouvelles approches thérapeutiques. Il axera ses efforts sur le transfert dans la pratique médicale courante des innovations dans les domaines des biothérapies, de la thérapie génique et de la thérapie utilisant les cellules souches.

Avant de signer la charte d’engagement dans les locaux du Genopole, les nombreuses personnalités présentes se sont rendues sur l’impressionnant chantier du futur hôpital Sud Francilien. Chacun a pu apprécier l’avancement des travaux qui devraient définitivement s’achever en mai 2011. Rappelons que cet établissement hospitalier à vocation régionale comprendra 1.017 lits et places. Il sera équipé d’un bloc opératoire comprenant une vingtaine de salles et abritera une maternité pouvant assurer 4.000 naissances par an.

(Photo : Bernard Gaudin)